Vols gratuits pour les Ukrainiens | Seulement 800 des 10 000 billets promis sont disponibles

(OTTAWA) Une initiative annoncée par le gouvernement fédéral en avril pour offrir aux Ukrainiens fuyant la guerre des vols gratuits vers le Canada a jusqu’à présent permis à seulement 800 personnes de s’inscrire au spectacle, une infime fraction des 10 000 billets promis.

Publié à 14h13
Mis à jour à 17h24

Émilie Bergeron
La Presse Canadienne

Une première ronde d’inscription à ces vols, payée avec les dons de points Aéroplan, a été lancée en juin pour 500 Ukrainiens. Depuis lors, l’organisation responsable de la logistique du programme, Miles4Migrants, a ouvert l’inscription à seulement 300 personnes supplémentaires en début de semaine. Sur les 500 Ukrainiens inscrits au premier tour de 500 sièges, 385 ont pu réserver leurs vols, a indiqué l’association caritative La Presse canadienne.

Miles4Migrants a annoncé mettre à disposition 300 nouveaux billets toutes les deux semaines et entend maintenir ce quota à court terme. Lorsqu’on lui a demandé quand elle comptait ouvrir les inscriptions à un plus grand nombre de personnes, l’organisation n’a pas répondu.

“Nous pensons que fournir 300 billets toutes les deux semaines nous permettra d’offrir aux passagers la meilleure expérience sur la base de nos ressources existantes”, a déclaré le co-fondateur de l’organisation, Andy Freedman, dans un communiqué écrit.

“Nous espérons augmenter ce nombre à l’avenir en fonction de facteurs tels que la fin de la saison estivale des voyages, l’augmentation de la disponibilité des vols et des documents de voyage appropriés pour les passagers”, a-t-il ajouté.

Lorsqu’on lui a demandé que seules 300 personnes pouvaient s’inscrire toutes les deux semaines, au lieu de 500 lors du premier tour en juin, Miles4Migrants a déclaré avoir révisé le nombre à la baisse après “avoir beaucoup appris sur le processus opérationnel et l’effort requis pour gérer la réservation de vols [chacun] individuellement”.

See also  Contrôle technique obligatoire 2023 pour les motos en Wallonie : Gérard a-t-il raison de son indignation ?

Lorsqu’on lui a demandé si l’administration Trudeau était satisfaite du taux auquel les billets d’avion gratuits étaient mis à disposition, le bureau du secrétaire à l’Immigration Sean Fraser a esquivé la question.

” [Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada] est reconnaissant de ce partenariat et de cette initiative innovante pour soutenir les personnes fuyant la guerre en Ukraine. Nous sommes impatients de poursuivre cet important travail alors que nous continuons d’accueillir certaines des personnes les plus vulnérables au monde », a déclaré l’attaché de presse de Fraser, Aidan Strickland.

Le ministre n’était pas disponible pour une entrevue avec La Presse canadienne vendredi.

Du point de vue des conservateurs, il est clair que le gouvernement n’a pas aidé les Ukrainiens avec ce partenariat avec Air Canada, Miles4Migrants et d’autres organismes de bienfaisance comme la Fondation Shapiro.

“Le gouvernement libéral n’a rien appris de ses échecs en Afghanistan et continue de laisser nos alliés ukrainiens fuyant la violence dans les limbes pendant des mois”, a écrit son porte-parole du service d’immigration Jasraj Singh à Hallan.

Le porte-parole du Bloc sur ces questions, Alexis Brunelle-Duceppe, y voit « un échec ». Il reproche à Ottawa de se vanter de cette initiative qu’il a annoncée « en grande pompe » sans prendre aucun rôle dans l’administration du programme pour en assurer l’efficacité. «À un moment donné, vous devez assumer vos responsabilités et ne pas simplement être sur la photo. Il faut des résultats. Et actuellement je vois qu’il n’y a pas de résultats et qu’il y a beaucoup d’image”, a commenté le député dans une interview.

See also  Un quart des Québécois ont utilisé le CERB

Même son de cloche de la part de la néo-démocrate Heather McPherson, qui veut aussi que le gouvernement s’immisce dans la logistique du programme. “Cela donne l’impression d’un autre exemple [démontrant] que ce gouvernement veut faire des annonces clinquantes sans faire le travail nécessaire. »

Le but de l’initiative, dévoilée par Ottawa en avril, est de financer le transport aérien de 10 000 Ukrainiens à destination du Canada en amassant des fonds en points Aéroplan et en argent.

Seuls les ressortissants ukrainiens qui ont déjà un permis de résidence canadien, p. B. en vertu de l’Autorisation de voyage d’urgence Canada-Ukraine (CUATU), sont admissibles.

AVUCU offre une résidence temporaire de trois ans au Canada aux Ukrainiens et aux membres de leur famille immédiate. Selon les dernières données publiées par le gouvernement fédéral, 276 338 personnes ont reçu des permis de séjour dans le cadre de ce programme.

Toujours selon Ottawa Statistics, un peu plus de 67 600 Ukrainiens sont arrivés au Canada depuis janvier dernier. Ils ont pu suivre leur propre chemin, tandis qu’environ 900 ressortissants ont pu embarquer sur trois vols affrétés par le gouvernement de Justin Trudeau.

Leave a Comment