Une semaine pour récupérer des armes illégales en Lot-et-Garonne

Désormais, une arme détenue légalement est une arme enregistrée ou abandonnée. L’opération « lessive » commence vendredi. Explications.

De ce vendredi 25 novembre au 2 décembre aura lieu l’opération nationale dite « Reddition simplifiée et déclaration d’armes ». Si vous avez un vieux fusil, ou mieux encore, un trophée de guerre de votre papy égaré, il faut vous rapprocher de la préfecture du Lot-et-Garonne. Propriétaire “de bonne foi” Vous pouvez disposer de cette arme ou la conserver en lui donnant la légalité. Si vous ne le faites pas, vous avez une arme cachée et vous avez de gros ennuis…

Selon l’état La France compterait près de 5 millions de propriétaires légaux d’armes à feu. En revanche, au moins 2 millions de nos concitoyens posséderaient des armes sans titre, la plupart pour la chasse ou datant de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. La plupart de ces armes situées illégalement sur le territoire de l’État ont été acquises par héritage, le plus souvent sans connaître le cadre juridique de la possession de ces armes.

Toujours dangereux

Cependant, ces armes sont parfois utilisables car elles ne sont pas démilitarisées. Ils restent donc dangereux. Volés, par exemple lors d’un cambriolage, ils peuvent être revendus à des collectionneurs malveillants ou pire, à des réseaux criminels. L’Etat veut donc remettre les compteurs à zéro et “légaliser” ces armes en les inscrivant au registre national. Ou même les restaurer entièrement.

« En Lot-et-Garonne, indique la préfecture, plusieurs points de collecte ont été mis en place pour permettre aux usagers de restituer les armes dont ils souhaitent se séparer : au commissariat d’Agen (2 rue Palissy), à Villeneuve-sur-Lot (Boulevard de la République), à ​​la gendarmerie de Marmande (boulevard Meyniel).

Cette restitution répond à plusieurs exigences. Bien sûr, vous ne devriez pas vous présenter avec une arme chargée ; Cependant, vérifiez d’abord qu’aucune cartouche n’est chargée ou assise dans un canon. Les autres preuves, armes et/ou munitions doivent être conservées dans le coffre de la voiture ou dans leur contenant d’origine. Pour les objets dangereux (munitions de guerre, grenades, grenades, explosifs, munitions de calibre 20 mm ou plus), les usagers sont priés de contacter la préfecture au 05 53 77 61 83 pour organiser un enlèvement en toute sécurité.

Aussi à la maison

Propriétaire “de bonne foi” sont reçus à ces trois endroits sans préavis du 25 novembre au 2 décembre inclus entre 9h00 et 17h00. elle canettese se présentent « avec l’arme ou les armes qu’ils souhaitent laisser à l’Etat pour destruction. Ces retours d’armes et de munitions s’effectuent sans formalités administratives en présence des policiers et gendarmes. Pour les usagers qui ne peuvent se déplacer, il est possible de demander un rendez-vous pour un retrait ultérieur à domicile en appelant le numéro de téléphone préfectoral prévu à cet effet (05 53 77 61 82).

Pour les personnes qui souhaitent garder l’arme à la maison, il n’est pas nécessaire de venir avec, mais de se présenter avec des photos. Des agents préfectoraux seront présents pour les aider à s’inscrire au Système d’information sur les armes (SIA). Par ailleurs, la préfecture du Lot-et-Garonne (zone culturellement liée à la chasse) stipule que «Les propriétaires d’armes de chasse peuvent se faire accompagner par les agents préfectoraux présents pour créer leur compte dans le Système d’Information sur les Armes.”

opération spéciale

Il est toujours possible d’enregistrer l’arme héritée ou possédée dans le SIA après le 2 décembre. Les armes peuvent également être remises comme d’habitude dans les commissariats et les brigades de gendarmerie. En revanche, l’exception d’absence de poursuites administratives ou judiciaires pour détention ou transport illégal d’armes ne s’applique que pendant les 8 jours de l’opération spéciale.

Des millions d’armes “dans la nature”, c’était un peu trop pour l’Etat. Désormais, un pistolet, un vieux popper ou un trophée de grand-père détenu légalement est une arme enregistrée ou abandonnée.

Leave a Comment