Une fille de 14 ans retrouvée et attaquée à Lanester – Lanester



“Ma fille est choquée. Elle ne veut plus sortir, ne veut plus prendre le bus”, a déclaré Virginie deux jours après la violente agression qui aurait tué l’une de ses filles. Selon lui, sa fille de 14 ans est rentrée chez elle à Lanester ce mercredi soir 21 septembre, après avoir passé le début de soirée avec sa grand-mère. Il n’est pas encore 19 heures. « Elle a pris le bus au Quai 9 et est descendue à l’arrêt Fichoux. » Dans le bus, elle retrouve des amis. Elle croise également le regard d’un jeune homme d’une vingtaine d’années “qu’elle a déjà vu”. Elle n’y prête plus attention, mais va expliquer à sa mère “qu’il la regardait attentivement”. Lorsqu’elle descend à son arrêt de bus, il la suit. “Elle l’a vu couler mais n’était pas inquiète.”

Il attrapa ses deux mains et essaya de l’embrasser

Intéressé par les colliers et les boucles d’oreilles

Lorsque la jeune fille se dirige vers sa maison, le jeune homme l’aurait arrêtée. “Il lui a demandé : ‘Ça va ? ” commente Virginie. Sa fille répond “oui” sans se retourner. Il accélère encore le rythme juste pour rentrer à la maison un peu plus vite. Le jeune homme se dépêche. “Il a commencé à lui parler avec un peu plus de force avant de se mettre à son niveau.” Là, il lui aurait montré le collier et les boucles d’oreilles qu’elle portait avant de lui saisir le bras. L’adolescent est surpris, le supplie de lâcher prise. “Il lui a saisi les deux mains et a essayé de l’embrasser”, rapporte la mère. Lorsque sa fille l’a repoussé, il l’aurait giflée violemment au visage.

Reconnaissable à son pull rouge

La jeune fille s’échappe et rentre chez elle en courant. “Elle avait une lèvre abîmée, un hématome sur la pommette”, raconte Virginie. Une de ses sœurs, présente dans la maison, décide de retrouver l’agresseur, qui selon la victime portait un pull rouge. Elle finit par le retrouver à l’hypermarché Géant de Lanester. “Elle a immédiatement appelé la police”, explique Virginie. Le suspect a été arrêté.

Pendant ce temps, Virginie quitte son travail pour retrouver sa fille. “Nous avons porté plainte auprès de la police de Lorient”. Ce qui confirme ce dernier. Mère et fille ont repris la direction de l’hôpital. “Pour faire enregistrer les blessures et vérifier qu’il n’y a pas eu de problèmes”. La jeune fille sortira avec “un ITT de sept jours” un peu plus tard. Elle ne devrait pas retourner à l’école avant lundi prochain.

Convoquée en juin 2023

Le jeune homme a été libéré sur convocation d’un Officier de Police Judiciaire (COPJ). “Pour juin 2023″, précise la maman. Le parquet de Lorient, contacté ce vendredi 23 septembre, explique qu'”à ce moment (il) n’a aucune information sur ce dossier qu’il pourrait communiquer”.

Virginie dit craindre pour la sécurité de sa fille. “J’ai peur que ça lui tombe dessus, ils prennent le même trajet de bus”.

Leave a Comment