un mineur accusé de l’agression de Raquel Garrido lors des tournées de l’Inter

Cette inculpation contre un adolescent de 15 ans fait suite à une attaque au gaz lacrymogène à Drancy sur le candidat des Nupes.

Un mineur a été mis en examen pour l’attaque au gaz lacrymogène contre Raquel Garrido (LFI) à Drancy (Seine-Saint-Denis) pendant la campagne électorale entre les deux tours des élections législatives, a annoncé vendredi 1er avrilah Juillet à l’AFP le parquet de Bobigny.

L’adolescent de 15 ans a été interpellé mardi soir par des policiers du commissariat de Drancy dans le cadre de l’enquête confiée à un coroner, et a été inculpé jeudi de violences avec arme à feu sans incapacité contre l’avocat de 48 ans, élu au Assemblée nationale trois jours plus tard, et sur des militants. Il fait l’objet d’un dispositif pédagogique. “Les enquêtes sont toujours en coursDans cette attaque, survenue le 16 juin dans le cadre d’une campagne sous haute tension et émaillée d’incidents entre Raquel Garrido et le député UDI sortant Jean-Christophe Lagarde, le procureur de Bobigny a ordonné l’ouverture d’une information judiciaire.

“Que tout soit jugé”

Une vidéo postée sur Twitter par Raquel Garrido montrait un jeune courant vers la voiture avec sonorisation dans laquelle le candidat Nupes devait, accompagné de militants, faire campagne dans un quartier de Drancy, fief de Jean-Christophe Lagarde. L’agresseur a vidé une cartouche de gaz lacrymogène dans l’habitacle et a pris la fuite. Le patron de l’UDI Jean-Christophe Lagarde, qui a été député du 5e arrondissement de Seine-Saint-Denis pendant 20 ans, nie toute implication dans cet attentat. “J’ai crédité une adjointe à Aude Lagarde, Maire de Drancy (et épouse de Jean-Christophe Lagarde, ndlr), comme l’auteur des consignes données au jeune homme“Raquel Garrido a déclaré mardi à l’AFP qui attend”que tout soit jugé“.

See also  Difficile de trouver des tests rapides pour les vacanciers

VOIR ÉGALEMENT – Alexis Corbière et Raquel Garrido sont agressés par une vidéo de sympathisants d’Éric Zemmour simulant leur assassinat

Une enquête est ouverte

La semaine dernière, Raquel Garrido et son mari Alexis Corbière ont également été victimes de fausses allégations dans un article du Point qui affirmait que le couple avait exploité un employé sans papiers. Extrêmement rare, l’hebdomadaire a retiré l’article de son site internet et présenté ses excuses aux deux élus. La direction du Point a également invité l’auteur de l’article, Aziz Zemouri, à une interview avant un éventuel limogeage.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour fraude mercredi après que le couple a été interrogé à tort. Le journaliste a porté plainte mardi pour «abus de confiancecontre Jean-Christophe Lagarde et un policier qu’Aziz Zemouri a identifié comme la source des fausses allégations contre les deux élus.


VOIR ÉGALEMENT – Allégations contre Garrido et Corbière : Le Point retire son article et s’excuse

Leave a Comment

x