Un camp de jeunes migrants isolés évacué à Paris

L'association Utopia 56 gère un camp pour demandeurs d'asile mineurs non accompagnés sur la place de la Bastille le 19 juillet 2022 à Paris pour dénoncer le manque de soutien des autorités.

La police a évacué vendredi matin 23 septembre un camp contenant une centaine de mineurs isolés étrangers installé place de la Bastille à Paris depuis fin mai, a indiqué la préfecture de police, qui a souligné les faits saillants de la “Problèmes de santé publique” :

UN “Épidémie de gale” Dans ce camp mis en place par l’association d’aide aux migrants Utopia 56 Paris, la préfecture de police a expliqué dans un communiqué en référence à un “Trouble de l’ordre public”. La situation posée “mettre en danger non seulement les habitants du camp, mais aussi les personnes et riverains qui transitent chaque jour sur la place de la Bastille”de la même source.

Les autorités ont donc ordonné la “Protection” jeunes migrants et bus affrétés “pour les emmener aux abris”. Ils se verront proposer un traitement contre la gale, a ajouté la préfecture de police.

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés Mineurs non accompagnés : Une soixantaine d’associations tirent la sonnette d’alarme

“Une entrave à la liberté de manifester”

Cette évacuation « cache une entrave à la liberté de manifester »a pour sa part condamné l’association Utopia 56, qui a monté ce camp pour attirer l’attention sur la situation des jeunes migrants à la rue et pour exiger la création de structures spécifiques d’accompagnement et d’hébergement pour les mineurs non accompagnés.

Un seul cas de gale a été diagnostiqué place de la Bastille, indique Utopia 56, pour lequel les autorités veulent « Assez de visibilité [de] Des dizaines de jeunes contraints à la rue par l’État”.

Certains des jeunes évacués de la place de la Bastille vendredi vont à l’école, mais la préfecture les y a envoyés « Hébergement pour adultes en Ile-de-France »déplore Utopia 56, qui annonce vouloir en initier un “procédure légale” contre cette décision :

lire aussi Article réservé à nos abonnés En trois ans, plus de 18 000 mineurs étrangers ont disparu en Europe

Le monde avec l’AFP

Leave a Comment