Super League : le Toulouse Olympique XIII abandonne ou double face à Wakefield

l’essentiel
Ce dimanche 15 mai (15h30) au Stade Ernest Wallon, le TO accueillera son rival direct pour le maintien. La défaite est interdite pour la Lanterne rouge toulousaine.

le contexte

Ce n’est pas un match de coupe, mais ça sent quand même un peu comme un match éliminatoire. A 15h30, le Toulouse Olympique, dernier du classement de Super League après les 11 premières journées, entame la phase de récupération. Pour ce premier match de la deuxième phase, Toulouse accueille son rival direct au tableau. Wakefield, 11e et avant-dernier, arrive à la Ville rose avec une avance de quatre unités.

Au pied du mur, Toulouse n’a pas le choix. Elle doit absolument décrocher sa deuxième victoire de la saison. Une victoire relancerait l’équipe du président Sarrazain dans sa course. A quelques heures du coup d’envoi, on n’imagine pas une seconde une défaite. Ce ne serait pas mathématiquement éliminatoire puisqu’il reste encore quinze rencontres et trente points à capitaliser. Cependant, un revers serait un très mauvais investissement. Bref, la défaite est interdite.

A lire aussi :
Navarrete : “La place de Toulouse est en Super League”

La première étape

Le 11 mars, l’équipe de Willie Poching a battu ses rivaux toulousains (18-6) au Be Well Support Stadium. Les réalisateurs de Wakefield : David Fifita, Tom Johnstone, Kelepi Tanginoa ont fait pencher la balance. “On n’avait pas joué à notre meilleur niveau ce jour-là, on était aussi frustrés par la défaite étriquée (28-29) contre Wigan”, a rappelé le pilier Romain Navarrete (ex-joueurs de Wakefield comme Tony Gigot et Olly Ashall-Bott).

See also  TikTok continue de recommander aux utilisateurs des vidéos en direct de "Simulation sexuelle"

Première pour Daniel Alvaro, Corey Norman pas dans le groupe

Le demi de mêlée Lucas Albert a purgé sa suspension de deux matchs et est de retour dans l’alignement. Son pote Angel Tony Gigot, qui s’est reposé pendant le déplacement au Hull FC, est également de retour, bonne nouvelle ! A la surprise générale, l’Australien Corey Norman, arrivé depuis peu sur les bords de la Garonne, ne fait pas partie du groupe. En revanche, la colonne, Daniel Alvaro, l’international italien d’Australie, était tenue par l’entraîneur Sylvain Houlès. Un joueur suit Ernest-Wallon sur la pelouse ce dimanche après-midi.

A lire aussi :
Super League : « Ramène ton pote », jeux, animations… Le Toulouse Olympique veut faire de la réception de Wakefield une fête

Le groupe toulousain

Jussaume, Marcon, Albert, Navarrete, White, Hansen, Dixon, Marion, Pélissier, Puech, Garbutt, Cunningham, Bergal, Hankison, Springer, Sangaré, Russell, Ashall-Bott, Stefani, Gigot (cap), Alvaro.

Leave a Comment

x