Sécheresse : nouvelles restrictions d’usage de l’eau dans la Nièvre

“Malheureusement, depuis la publication de l’arrêté préfectoral du 19 juillet, les conditions climatiques chaudes et sèches ont entraîné une dégradation durable de la situation hydrologique et les cours d’eau ont dépassé les seuils successifs de déclenchement des mesures de restriction”, précise la Préfecture de la Nièvre. dans un communiqué de presse.

« Face aux prévisions météorologiques qui n’annoncent pas de précipitations et au pic de chaleur de début août, la Préfecture de la Nièvre, en collaboration avec la Direction Départementale des Territoires, a décidé de publier un nouvel arrêté comportant des mesures restrictives afin de préserver au maximum que possible les ressources en eau du département.

L’arrêté préfectoral met en situation :

  • vigilance la basse Yonne,
  • alarme les régions de l’Allier, amont de la Loire, aval de la Loire, Nièvre, Dragne, Cure,
  • vigilance accrue les secteurs d’Acolin, La Vrille, Yonne en amont,
  • crise les domaines de Beuvron, Ixeure, Sauzay, Aron.

prime Réchauffement climatique : quel impact sur l’agriculture en Nivernaise ?

A l’exception de l’Alène et du Nohain, tous les bassins versants du département de la Nièvre font l’objet de mesures restrictives :

  • Sur les zones surveilléesLes utilisateurs et les administrateurs sont invités à utiliser l’eau avec parcimonie et raison.
  • Sur les zones mises en alerte et en alerte renforcéeles mesures de restriction d’usage visent à réduire les prélèvements afin d’assurer un débit minimal des masses d’eau. Cela concerne notamment les usages domestiques (interdiction de laver les voitures, de remplir les piscines, de nettoyer les allées et les façades, les restrictions d’arrosage des pelouses et des parterres de fleurs, des potagers), l’irrigation agricole avec l’installation de châteaux d’eau et la limitation de l’arrosage à certains jours, la vidange des masses d’eau, des usages industriels et des activités économiques.
  • Dans les zones de criseseuls les usages prioritaires sont autorisés (principalement l’approvisionnement en eau potable et l’abreuvement des animaux), ainsi que l’irrigation des jardins potagers de 6h à 8h et les prélèvements pour l’irrigation agricole dans des retenues séparées du réseau hydrographique.
See also  Marie-Philip Poulin sera au Championnat du monde féminin de hockey sur glace dans deux semaines

De nouvelles restrictions pourraient voir le jour si la situation s’aggravait, ajoute la préfecture.

Arrêté Préfectoral :

Arrêté préfectoral du 3 août 2022 par Le Journal du Centre

Leave a Comment