Réservation maintenant obligatoire pour nager dans deux ruisseaux cet été

Le Parc national des Calanques a ouvert jeudi sa page de réservations. Victimes de leur succès et de leur érosion, deux flux ne seront accessibles qu’à 400 personnes par jour après réservation sur internet.

Cela fait plus d’un an que les Marseillais en entendent parler, c’est chose faite : à partir de jeudi, l’accès aux mythiques criques de Sugiton et des Pierres Tombées se fera sur réservation uniquement. Une première pour un parc naturel français.

La raison en est la surpopulation estivale (environ 2 500 personnes par jour) qui nuit à cet espace protégé méditerranéen : érosion des sols, pinède aux racines exposées menacées. Sur son site internet, le Parc National des Calanques est clair :

Si nous ne faisons rien, il y a un risque de dégradation irréversible du site, de sa biodiversité et de ses paysages.

Parc National des Calanques

Alors désormais la réservation pour l’accès aux calanques de Sugiton et des Pierres Tombées : les deux minuscules criques sont donc limitées à 400 visiteurs par jour, contre 2 500 normalement au coeur de l’été, les dimanches 26 juin et 3 juillet, puis tous les jours à partir de Du 10 juillet au 21 août.

Les réservations se font à partir de trois jours avant la date souhaitée et jusqu’à 18h00 la veille sur le site ou l’application du Parc National des Calanques. Inutile donc d’improviser une balade ou de trouver un comptoir local le jour même.

C’est gratuit et limité à cinq personnes par dossier. Le parc déclare que les enfants de moins de trois ans ne sont pas comptés.

See also  Troisième lien : Lévis accusé de lecture biaisée de son étude économique | 3e membre

Des postes de contrôle seront mis en place, des agents assermentés du parc et des gendarmes de l’environnement contrôleront également les réservations.

Enfin, les personnes n’ayant pas de contravention se verront infliger une amende de 68 euros.

Des torrents vertigineux à l’eau cristalline aux portes de la deuxième ville de France, la recette du succès est là depuis de nombreuses années. En 2020, trois millions de personnes ont visité les calanques.

Dès 2021, le Parc national des Calanques a décidé d’une stratégie de « démarketing » de ce site hors du commun.

En montrant l’envers du décor, c’est à dire des plages bondées où il est impossible de se détendre pour profiter de la beauté des lieux, de l’eau souvent froide et difficile d’accès, le parc visait à mieux réguler la fréquentation des calanques.

Nous aimerions croire qu’une grande partie du public est sensible au fait que nous voulons protéger l’environnement‘ explique le parc.

En protégeant le sol, la faune et la flore de ce site exceptionnel, il est important de “un processus irréversible tandis que « La restauration peut prendre plusieurs siècles

Le système de réservation testé cette année est susceptible d’évoluer. Il pourrait être étendu à d’autres cours d’eau et même utilisé par d’autres parcs naturels en France.

Leave a Comment

x