Qui est John Textor, l’homme qui a racheté l’Olympique Lyonnais ?

Hologrammes, effets spéciaux, intelligence artificielle… Le richissime américain John Textor, en passe de devenir l’actionnaire majoritaire de l’Olympique Lyonnais, est un pionnier de la réalité virtuelle.

En 2016, le magazine Forbes a décrit John Textor comme le “gourou de la réalité virtuelle à Hollywood”, un surnom qui a ensuite sanctifié l’activité de l’entrepreneur américain sur ce marché.

Dans les années 2000, cependant, c’était dans le cinéma que l’ancien programmeur informatique a dérouté les téléspectateurs. De 2006 à 2012, l’homme d’affaires a été PDG de Digital Domain, un studio d’effets spéciaux sur grand écran fondé par le réalisateur canadien James Cameron.

Outre son implication dans les effets spéciaux de films tels que Transformers, Tron : Legacy et une partie de la saga Pirates des Caraïbes, le studio a marqué de son empreinte en vieillissant Brad Pitt de manière ultra-réaliste dans L’Étrange histoire de Benjamin Button ( 2008).

Mais la société a été placée sous le régime américain des faillites en 2012. John Textor a ensuite commencé à développer Pulse Evolution hologrammessurtout des étoiles mortes.

En 2012, elle parvient à faire venir le rappeur américain Tupac Shakur, décédé en 1996, au Coachella Festival (Californie) sous les yeux émerveillés du public.

En 2014, c’est au tour de Michael Jackson de renaître aux Billboard Music Awards. Ces deux performances cumulent des millions de vues sur Youtube et contribuent au développement de cette technologie.

Après avoir lutté pour recréer des stars, l’homme d’affaires né dans le Missouri va encore plus loin en prenant la route intelligence artificielle. Il crée EvolutionAI et déclare sur son site qu’il se consacre à sa carrière “la création d’humains numériques qui aident à améliorer l’humanité”.

Une présence plus forte dans le football

See also  Blog en direct des ventes du Memorial Day 2022 - Téléviseurs 4K, appareils électroménagers, smartphones et plus

Ancien skateur professionnell’Américain de 56 ans était également co-fondateur de FuboTv, une Le streaming se concentre sur la diffusion en direct d’événements sportifsavant de se tourner vers le football.

En juillet 2021, il a d’abord tenté en vain de prendre le contrôle de Benfica. Le mois suivant, il se tourne vers l’Angleterre et acquiert 18% des actions de Crystal Palaceun club de la banlieue sud de Londres qui évolue en Premier League.

John Textor attaque alors Botafogo, club brésilien historiqueCV 90% de son capitalpuis est retourné en Europe et a ouvert ses mains80% des actions de RWD Molenbeek, qui aspire à revenir dans l’élite du football belge.

“John Textor est un passionné de football qui veut aussi s’investir dans notre jeunesse”, a récemment déclaré Thierry Dailly, président du club.

Ses tweets enflammés sur Botafogo en témoignent, même si l’Américain est avant tout un homme d’affaires. “Le football n’est pas différent de n’importe quelle autre entreprise. Il faut gagner pour être rentable. a-t-il déclaré à CNN en mars.

En se préparant à devenir l’actionnaire majoritaire de Olympique LyonnaisJohn Textor rachète un club dont le passé glorieux n’était plus qu’un hologramme ces dernières saisons alors que les résultats sportifs de l’OL se faisaient connaître décevant.

Son nouveau travail consistera à en faire une réalité.

Leave a Comment