Pourquoi l’avion qui a raté son atterrissage à l’aéroport de Montpellier n’a pas encore été évacué

Ce Les vols ne reprendront pas ce dimanche matin à l’aéroport de Montpellier. L’avion cargo qui a raté son atterrissage et s’est posé à l’Etang de l’Or à Mauguio n’a toujours pas pu être enlevé. La partie avant de ce Boeing 737 est sous l’eau. La seule piste de l’aéroport est toujours fermée. L’accident s’est produit dans la nuit de vendredi à samedi sous une pluie torrentielle. Trois personnes se trouvaient dans l’avion. Personne n’a été blessé.

Le point sur la situation ce dimanche après-midi

Une grue a été acheminée vers l’aéroport de Montpellier samedi soir. ce dimanche matin, Les excavatrices préparent le terrain au bord de l’étang. Ils ont enlevé l’herbe et vont compacter la terre autant que possible pour stabiliser l’endroit où la grue doit être placée. Ce n’est qu’alors que la machine doit être soulevée. Il faut le plus de temps pour le sortir en toute sécurité de l’eau.

Une manœuvre très complexe. Surtout qu’il reste du carburant dans le réservoir. Il faut faire très attention pour qu’il n’y ait pas de fuite. Des chaussettes anti-pollution ont été enfilées. Après avoir été évacué, il doit également être déplacé pour dégager la piste. Impossible de dire s’il peut rouler ou s’il doit être transporté autrement. Le but est Déplacez-le aussi loin que possible de la piste car il n’est pas endommagé. Ainsi, une fois l’avion retiré, les vols pourraient reprendre assez rapidement. Il n’est pas encore possible de dire combien de temps durera l’opération.

Pour voir ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux sociaux.

Ces cookies vous permettent de partager ou de réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés, ou d’intégrer des contenus initialement postés sur ces réseaux sociaux. Ils permettent également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Comment le sortir de l’étang ?

Alors pourquoi l’avion n’a-t-il toujours pas été sorti de l’étang ? Pour de nombreuses raisons. Nous devions nous assurer que le train avant fonctionnait et pouvait rouler. D’autant plus qu’il faut arriver à le sortir de l’eau, puis le retourner et le remettre dans le bon sens pour l’évacuer.

Plusieurs hypothèses étaient sur la table : faut-il licencier ? Ou ascenseur?

Toutes les personnes impliquées ont pris une décision. La compagnie qui exploite l’avion, les assureurs, les experts, Boeing, la Direction Générale de l’Aviation Civile et les équipes de l’aéroport ont décidé de transporter dans les prochaines heures une grue pour le déplacer. Il est nécessaire de stabiliser l’endroit où il sera positionné. Cette manœuvre techniquement complexe débute dimanche matin.

Enjeux écologiques et financiers

Il y a plusieurs risques à considérer. Le premier est pollution environnementale. Les fuites de réservoir doivent être évitées. Plusieurs milliers de litres de carburant pourraient se retrouver dans l’eau. De plus, des chaussettes de bain absorbantes ont été mises.

Ensuite, il y a un gros problème financier. Un Boeing 737 coûte cher et il faudra limiter la casse en le déplaçant. La société suédoise West Atlantique, propriétaire de l’avion, souhaite le récupérer dans les meilleures conditions possibles. Et la suspension des vols représente aussi un déficit pour l’aéroport de Montpellier qui accueille normalement 5 000 à 7 000 passagers par jour.

Une enquête sur les circonstances de l’accident

Quatre responsables du Bureau d’enquête et d’analyse étaient sur place ce samedi pour recueillir des renseignements sur et autour de l’appareil. Vous êtes responsable de clarifier les circonstances et les causes de l’accident. Le BEA a lancé une enquête de sécurité. Les enquêteurs ont pu récupérer les enregistreurs de vol. Sous la tutelle du parquet, la gendarmerie des transports aériens a été saisie pour enquêter sur les circonstances de l’accident.

Leave a Comment