Polytechnique Montréal sera dirigée par une femme pour la première fois de son histoire

Maud Cohen a impressionné le conseil consultatif et les membres du conseil d’administration par son expérience diversifiée […] et par son leadership : Par ces mots, le PDG Pierre Lassonde a souligné les qualités du nouveau PDG.

Maud Cohen, qui prendra ses fonctions le 10 août 2022 pour un mandat de quatre ans, est une unificateur qui a ce qu’il faut pour mobiliser la communauté de Polytechnique Montréal, a-t-il ajouté.

Je suis honoré de la confiance placée en moia déclaré Mme Cohen, diplômée de Polytechnique Montréal en 1996.

Elle n’a pas manqué de faire l’éloge de Polytechnique Montréal. C’est une organisation qui a un impact profond car il a le pouvoir de transformer la société par la qualité de l’éducation qu’il offre à ses étudiants et par la recherche qu’il mène en collaboration avec d’autres institutions et l’industrieelle a continué.

Le génie, passé, présent et futur, est d’une importance vitale car nos sociétés doivent opérer de toute urgence la transformation socio-écologique requise. »

Une citation de Maud Cohen, nouvelle PDG de Polytechnique Montréal

Un voyage pétillant

Maud Cohen est ingénieure industrielle et a obtenu un MBA de HEC Montréal en 2004. Depuis 2012, elle est dirigeante de sociétés certifiée de l’Institut des administrateurs de sociétés et de l’Université Laval.

Son passage chez Systèmes Invensys Canada inc. en tant que directrice, puis chez Groupe CGI inc., lui a permis de superviser des projets majeurs en Europe et aux États-Unis, souligne le communiqué de Polytechnique Montréal.

Maud Cohen, qui est la 16e personne à diriger Polytechnique Montréal, témoigne d’un brillant parcours en éthique et en saine gestion d’organisations à fort rôle sociétalsouligne le conseil.

En plus de ses fonctions, la nouvelle directrice générale a été membre de divers conseils d’administration pendant plusieurs années, dont celui de Loto-Québec.

De 2014 à mars dernier, elle a été présidente-directrice générale de la Fondation CHU Sainte-Justine.

Auparavant, elle a été présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec de 2009 à 2012 et présidente du bureau national de la Coalition avenir Québec de 2013 à 2014.

See also  La popularité de Macron au plus bas de l'année - EXCLUSIF

Leave a Comment

x