“Peut-être n’avons-nous pas réussi à faire vivre suffisamment la diversité politique des nupes”, explique Yannick Jadot

Aurore Bergé, Boris Vallaud… qui sont les nouveaux chefs de groupe à l’Assemblée nationale ?

Après les élections législatives, place aux groupes politiques à l’Assemblée nationale. Aurore Bergé, Boris Vallaud, Olivier Marleix, Mathilde Panot, Marine Le Pen, Laurent Marcangeli, Jean-Paul Mattei, André Chassaigne, Julien Bayou et Cyrielle Chatelain : découvrez ici les présidents élus par leurs pairs.

9h15 : Sébastien Chenu assure que le RN “n’est pas là pour bloquer la France”

S’adressant à Cnews, le porte-parole de l’Assemblée nationale a assuré que les députés RN ne sont pas là « pour transformer l’Assemblée nationale en Assemblée générale verte, en squat, en ZAD, nous respectons les institutions. (…) Nous respectons les institutions, nous résisterons et ferons des propositions à chaque fois. Nous ne sommes pas là pour bloquer la France, pour bloquer les institutions de notre pays, pour interpeller l’Assemblée nationale, nous laissons cela à ceux qui ne respectent pas les institutions. Nous serons des gens responsables ».

09h08 : Jean-Luc Mélenchon reste “une figure stratégique, une figure de référence”

Manuel Bompard rappelle que Jean-Luc Mélenchon “ne démissionnera pas” même s’il n’a plus de mandat de député. « Jean-Luc Mélenchon a été trois fois notre candidat à la présidentielle, notre porte-drapeau aux législatives, et il reste une figure stratégique, une figure de référence, mais cela n’empêche pas que d’autres figures existent, émergent. “

9h : La Nupes présente les candidatures communes aux postes de responsabilité à l’Assemblée

S’adressant à franceinfo, Manuel Bompard a confirmé que le Nupes présentera des candidatures communes pour tous les postes de responsabilité au sein de l’Assemblée nationale, y compris celui de président de la commission des finances. La France Insoumise a proposé Eric Coquerel pour le moment. “Puisque Madame Borne a dit hier que la majorité ne participera pas au vote sur le président de la commission, alors il est normal que ce président de la commission des finances aille à la coalition la plus nombreuse et donc c’est le Nupes”, a expliqué le Député des Bouches-du-Rhône.

8h40 : “Le Premier ministre doit venir devant l’Assemblée nationale et demander la confiance”, exige Manuel Bompard

Le député des Bouches-du-Rhône Manuel Bompard exhorte franceinfo le Premier ministre à “se présenter devant l’Assemblée nationale et demander la confiance”. “S’en passer dans une situation inédite à quelques jours du résultat des élections législatives est un signal à la démocratie extrêmement problématique”, estime-t-il.

8h31 : “La Nupes n’a pas gagné l’élection”, souligne Yannick Jadot

« Aujourd’hui, le Nupes a doublé le nombre de parlementaires de gauche et écologistes dans l’assemblée. Nous avons à nouveau une faction, c’est une excellente nouvelle, donc un succès de ce côté-là. Mais les nupes, nous sommes la moitié de la majorité absolue, donc ils n’ont pas gagné l’élection. Nous devons continuer à travailler ensemble, mais aussi faire vivre la diversité des sensibilités qui existent au sein de Nupes”, a déclaré l’eurodéputé éco-responsable à France Inter.

See also  AOF Analysis ferme Wall Street

“Si nous sommes si loin de la majorité, c’est peut-être aussi parce que nous n’avons pas réussi à faire vivre la diversité politique de cette coalition”, a-t-il ajouté.

8h25 : “Une opportunité historique de changer la façon dont l’État est dirigé dans notre pays”, pour Yannick Jadot

L’ancien candidat écologiste à la présidence voit dans les résultats des élections législatives une « opportunité historique » : le peuple a dit : ‘Nous devons changer la façon dont notre pays est gouverné. On ne veut plus d’un président qui décide seul dans son bureau.” Cependant, il souligne “une part sombre” dans ces élections avec les 89 élus du RN et les abstentions.

Il y a un côté sombre à cette élection, il est évident que près de 90 députés RN ont été élus à la majorité. C’est évidemment l’abstention qui signifie une méfiance à l’égard d’une immense politique

Le tout premier eurodéputé aveugle veut “ouvrir les yeux des Français” sur le handicap

José Beaurain, 50 ans, a été élu dimanche dernier député du Rassemblement national dans l’Aisne. Malvoyant de naissance, l’accordeur de piano a complètement perdu la vue en 2008. Lisez notre article ici.

8h15 : “Il faut que l’opposition voie ça”, dit Franck Riester à propos de la présidence de la commission des finances

Interrogé sur la présidence de la commission des finances, réclamée par le Nupes et le RN, le ministre délégué au commerce affirme que “c’est à l’opposition de décider”. « La tradition veut qu’il soit le premier groupe d’opposition, mais c’est une tradition. Je suis convaincu que peu importe qui est le président de la commission des finances, il a aussi une attitude constructive et ses pouvoirs sont mis au service de la collectivité », a ajouté le président de la loi.

8h09 : “Il faut trouver des voix et des moyens d’écoute, mais il ne faut pas se mettre en situation d’alliance avec RN ou LFI”, explique Franck Riester

Franck Riester, président d’Agir et délégué du ministre du Commerce extérieur, explique dans Public Sénat qu'”il faut trouver des voix et des moyens d’écoute, mais pas se mettre en situation d’alliance avec le RN ou LFI”. « L’idée est de travailler intelligemment, texte par texte, à l’écoute des députés, quels qu’ils soient. Cependant, il est clair qu’il ne s’agit pas de former une alliance, c’est-à-dire d’avoir un homologue », a ajouté le ministre.

7h50 : Valérie Rabault va déployer “toute son énergie” pour éviter que la présidence de la commission des finances ne revienne au RN

See also  Coopération touristique accrue entre le Vietnam et les États-Unis

Sur France 2, l’eurodéputée socialiste Valérie Rabault a redit qu’elle était “intéressée et candidate” à la présidence de la commission des Finances. « Mon objectif est que le Rassemblement national ne préside pas ce comité. (…) Les positions qu’ils prennent et défendent ne sont pas celles qui font partie de la République. Je mettrais toute mon énergie à faire en sorte que la présidence ne revienne pas à un député RN”, a-t-elle déclaré.

7h45 : “La coalition c’est non, le vote des projets de loi c’est oui”, explique Valérie Rabault

L’eurodéputée du Tarn-et-Garonne Valérie Rabault a rappelé que “la coalition c’est non, les documents de vote c’est oui”. Mais elle estime que pour cela “il faut négocier des propositions et pas seulement des insultes ou des slogans qui pourraient exister”.

Au fait, qu’est-ce que le Présidium de l’Assemblée ?

Le Bureau de l’Assemblée nationale est l’organe collégial suprême de l’Assemblée nationale. Il a autorité sur l’organisation et le fonctionnement interne de l’Assemblée.

Il est composé de 22 membres :

  • le président de l’Assemblée nationale
  • six vice-présidents pour chaque délégation (communication et presse, candidatures MEP, groupe d’étude et plaidoyer, activités internationales, patrimoine artistique et culturel)
  • trois questeurs
  • douze secrétaires

La composition du Présidium doit refléter la composition politique de l’Assemblée. Chaque groupe politique détient un certain nombre de points relatifs au nombre de députés qu’il doit allouer aux six délégations pour désigner les membres du Bureau. Si les groupes ne s’entendent pas sur la répartition des membres, un vote a lieu.

L’un des postes de questeur est réservé à l’opposition (généralement le poste de président de la commission des finances).

7h20 : La lutte pour la présidence de la commission des finances s’annonce chaotique

Nupes, LR, RN ? Depuis quinze ans, la très puissante commission des finances de l’Assemblée nationale est présidée par le premier groupe d’opposition. Mais ce n’est qu’une coutume, et tout le monde le nie. Comme nous vous l’expliquons ici.

invités du matin

  • A 19h30 au Public Sénat, Jérôme Bascher, Sénateur LR de l’Oise, Secrétaire de la Commission des Finances
  • A 7h38 sur France 2, Valérie Rabault, adjointe Nupes PS
  • A 7h45, sur Radio J, Pieyre-Alexandre Anglade, député du Benelux français
  • A 8h, au Public Sénat, Franck Riester, ministre délégué aux Affaires économiques extérieures et à l’Attractivité
  • A 8h15, sur Sud Radio, Eric Coquerel, représentant LFI de Seine Saint-Denis
  • A 8h19, sur RFI, Jean-Louis Bourlanges, député moderne des Hauts-de-Seine, ancien président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale
  • A 8h20, sur France Inter, Yannick Jadot, député européen EELV, candidat écologiste à la présidentielle 2022
  • A 8h30, sur France Info, Manuel Bompard, représentant Nupes/LFI pour les Bouches-du-Rhône

7h10 : C’est l’heure des comptes !

Ce vendredi 24, c’est la date limite de dépôt des comptes pour la campagne présidentielle. C’est la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) qui est chargée de les examiner et de s’assurer de leur légitimité.

See also  SHUTTERSTOCK ACQUIERT SPLASH NEWS, L'UN DES PRINCIPAUX RÉSEAUX D'INFORMATION DE DIVERTISSEMENT AU MONDE

>> A lire aussi : Déclaration de patrimoine, casier judiciaire, impôts… comment sont contrôlés les ministres ?

7h05 : Emmanuel Macron et l’Europe

Le président de la République est depuis hier à Bruxelles pour le sommet européen. Il doit rentrer en France ce soir. Après ces deux jours de politique internationale, Emmanuel Macron aura fort à faire avec les élus français, notamment avec l’opposition, qui continue de réagir vivement à son discours de mercredi soir.

De son côté, la Première ministre Élisabeth Borne se rendra à 10h30 dans le domaine Village Natures Paris Center Parcs à Bailly-Romainvilliers en compagnie d’Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion.

Ce qu’il faut retenir du jeudi

  • Le Premier ministre s’est exprimé sur LCI pour la première fois depuis le résultat des élections législatives. Elle croit qu’il n’y a pas d’ultimatum. “Je suis en action”, annonce Élisabeth Borne, en répétant que le gouvernement discute “avec les Républicains”, c’est-à-dire ni avec le RN ni avec LFI. Pour elle, “un poste de Premier ministre, c’est un contrat à durée déterminée, je peux vous l’assurer”.
  • Sur franceinfo, la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire a assuré qu’il n’y avait “pas d’ultimatum et pas de question de 48 heures” dans le communiqué du chef de l’Etat mercredi soir.
  • Le départ de la ministre des Affaires étrangères Chrysoula Zacharopoulou du gouvernement n’est pas prévu pour le moment, malgré les allégations de viol à son encontre. La députée Nupes Sandrine Rousseau a déclaré qu’il y avait un “problème de violences sexuelles” au sein de la majorité. Elisabeth Borne s’est dite “surprise”.
  • La députée Nupes Rachel Keke a confirmé d’anciens messages de soutien à Marine Le Pen mais a affirmé qu’ils “ne reflètent absolument pas” son “combat politique”.
  • Les députés Nupes-LFI Raquel Garrido et Alexis Corbière ont appelé au limogeage d’un journaliste de la Indiquerqui les avait accusés dans un article la veille d’avoir exploité une femme de ménage sans papiers, un article a finalement été retiré pour cause “d’erreurs et de manquements”, selon la rédaction.
  • Boris Vallaud est élu président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale.
  • Marine Le Pen a été élue présidente du groupe RN par acclamation à l’Assemblée. Jean-Philippe Tanguy est son candidat à la présidence du comité des finances.
  • Les écologistes ont désigné deux coprésidents pour présider leur groupe : Julien Bayou et Cyrielle Chatelain.

7h : Bonjour et bienvenue dans ce live consacré à l’impact des élections législatives et de la nouvelle session parlementaire.

Leave a Comment