Passeports : la ministre Gould voit des « progrès » sur le terrain

Après avoir qualifié cette semaine la situation aux bureaux montréalais de Service Canada d'”inacceptable” en matière de passeports, la secrétaire Karina Gould a dit avoir constaté des “progrès” sur le terrain, notamment aux centres de Saint-Laurent et de Laval.

• Lisez également : Pas de coupons mais des toilettes portatives au Complexe Guy-Favreau

• Lisez également : Passeport : des doutes sur l’efficacité du nouveau système

Il y avait entre 250 et 300 personnes dans ces deux centres le matin et chacune de ces personnes a été récupérée par du personnel qui a été transféré pour gérer les foules qui se rassemblent encore dans les centres de services de la région.

Ottawa a déplacé une douzaine de ces agents par bureau et ils resteront sur place jusqu’à minuit, a déclaré Mme Gould.

Le Centre Guy Favreau était encore très encombré mercredi et l’affluence continuait d’augmenter jeudi en début d’après-midi. Le nombre de clients le matin était encore supérieur à 500.

“Environ 70% de ces gens qui sont arrivés à Guy-Favreau, donc ils [dernières] Les statistiques que j’ai reçues de mon département sont des personnes avec un voyage urgent”, a déclaré le ministre.

Cependant, nous sommes loin du total de 1 500 à 2 000 personnes qui ont fait la queue dans ces trois centres, a assuré Mme Gould.

Si, en théorie, les clients des centres de Saint-Laurent et de Laval ont tous reçu un billet de rendez-vous, le ministre ne peut garantir que chacun mettra la main sur son passeport à temps pour le vol.

“Cela dépend si le trajet est dans une heure ou deux heures et c’est très difficile, je dois être [réaliste] dans cette situation”, a-t-elle déclaré jeudi dans une interview accordée à des journalistes au Parlement.

See also  Présidence de la commission des finances : RN ou Nupes ? Gérard Larcher a décidé. La gauche crie au "front anti-républicain".

Mme Gould a également souligné que certains clients ont tenté de se présenter aux bureaux des passeports avec de faux billets.

La stratégie de gestion des documents a déjà été déployée dans les bureaux de la région de Toronto et sera déployée dans les bureaux de la région de Vancouver lundi.

Délocaliser l’impression

Normalement, les passeports sont imprimés dans le bureau où le demandeur fait affaire.

Parce que « les bureaux des passeports ne sont pas conçus pour traiter des centaines de demandes urgentes chaque jour », Ottawa a décidé de faire fonctionner les imprimantes de ses bureaux de Gatineau et de Mississauga, près de Toronto, à pleine vitesse, car ces centres peuvent produire un volume plus important.

Par conséquent, les clients dont le vol est dans 12 heures ou plus recevront très probablement un passeport imprimé dans l’un des deux centres.

Les imprimantes des centres montréalais ne serviraient actuellement qu’à imprimer les passeports des clients dont le vol est prévu dans moins de 12 heures.

Karina Gould croit que cette approche éliminera une partie de la « pression » du système.

officiers de renfort

Cela fait maintenant quelques jours que le gouvernement fait appel aux fonctionnaires d’autres ministères et organismes fédéraux pour qu’ils viennent aider le personnel de Service Canada.

La ministre Gould a confirmé qu’elle s’attend à recevoir le soutien d’environ 200 employés de l’Agence du revenu du Canada (ARC) au Québec.

Mme Gould a également déclaré que son ministère avait “identifié” environ 70 employés de Statistique Canada qui seraient prêts à aider.

Ces chiffres n’incluent pas les 1 200 employés qu’Ottawa souhaite embaucher, dont la moitié suivent déjà la formation nécessaire.

See also  Un enfant de 4 ans dont le pied a été déchiqueté par une tondeuse à gazon attend 5 heures qu'un hôpital l'admette

Leave a Comment