Miracles et béatification à Lyon

Mayline Tran entourée de ses parents à l'église Saint-Polycarpe de Lyon le 4 mai 2022.

Emmanuel Tran, 50 ans, sait que les miracles existent. Chaque jour, il l’entend, le voit. Miracle fait sourire sa fille Mayline. « La seule preuve que j’ai, c’est qu’elle est là. dit le père en se tournant vers la jeune fille timide, qui semblait à la fois amusée et impressionnée. Son destin est devenu un événement mondial qui défie les limites de la science.

La jeune fille est tombée dans un coma, considéré comme irréversible, après un accident domestique le 29 mai 2012 à Lyon et est revenue à la vie. Ce miracle, dix ans plus tard, est à l’origine de la béatification de Pauline-Marie Jaricot (1799-1862), la fondatrice du Rosaire Vivant, chaîne de prière humaine qu’elle utilisa au XIXe siècle.et Siècle. La messe solennelle aura lieu le dimanche 22 mai au parc des expositions Eurexpo Lyon, transformé pour l’occasion en cathédrale éphémère où plus de 12 000 personnes sont attendues.

Impressionnant ? “Pour nous, c’est totalement inoffensif, assure Emmanuel Tran. Nous avons été témoins de ce miracle bien avant qu’il ne soit officiellement reconnu. » Le regard est direct, la voix régulière, interrompue par une toux douce, comme si l’homme cherchait ses mots pour ne pas trahir sa fille, sa famille, l’essence de son destin. « C’est une histoire magique qui va au-delà de l’émerveillement. La vie change vite…” dit le père, désormais basé à Annecy (Haute-Savoie).

Une voix dans un rêve

Il étouffe un sanglot en se remémorant sa fille de 3 ans dans son lit d’hôpital. En mai 2012, une saucisse d’apéritif avalée de travers provoqua suffocation, manque d’oxygène et plusieurs arrêts cardiaques. Les médecins diagnostiquent un coma profond, niveau 3 – le pire – sur l’échelle de Glasgow, qui évalue le niveau de conscience d’un patient.

See also  Les dirigeants des opérateurs et des fournisseurs offrent les meilleurs conseils sur le métaverse

“Votre cœur a été arraché, vous vivez dans une douleur si atroce que vous ne pouvez pas réagir, parler, crier ou bouger. Il draine votre corps, il vous poignarde profondément dans cette zone inconnue que seuls les plus testés de la vie peuvent connaître. écrit Emmanuel Tran dans son livre Sauvé par miraclequi vient de paraître aux Editions Artège.

« Je n’avais pas de culture religieuse. Mon cheminement spirituel, je l’ai vécu sur un chemin escarpé. Et là, je suis passé par un immense portail. Emmanuel Tran, le père de Mayline

Dans ce journal, il décrit un rêve étrange. Un mois après l’accident, il voit soudain ses mains en feu dans un rêve. Une voix lui conseille de le mettre sur la tête de sa fille. « Une voix si unique dans sa signature que je la reconnaîtrais entre mille. Un ton parfait. Pas un mot, pas une syllabe que nous n’entendions. Elle est pleine d’amour et de certitude. se souvient-il en mimant la scène.

Il vous reste encore 53,18% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Leave a Comment

x