Méga yachts : Une dizaine de militants d’Attac bloquent le Quai des Milliardaires à Antibes

C’est la deuxième action pour lancer la nouvelle campagne nationale d’Attac.

Pour cette rentrée, l’organisation non gouvernementale (ONG) s’implique “ultra riche” comme elle le voit “criminel climatique”. Vendredi après-midi, ils ont bloqué un terminal de l’aéroport du Bourget près de Paris, entraînant l’arrestation de 12 militants. Insoumise ce samedi à Antibes où une dizaine de personnes ont bloqué le Quai des Milliardaires au Port Vauban. Un endroit qu’elle voit “réservé aux ultra-riches”car il est fermé au public.

Bloqué mais pas confisqué

Les militants ont d’abord verrouillé la porte qui sépare la partie publique de la partie privée du quai. Cela empêche les allées et venues. “Nous ne confisquons pas les gens. Alors nous les laissons sortir, mais pas entrer”explique le porte-parole d’Attac, Raphaël Pradeau.

Résultat : Quelques personnes bloquées dans la partie réservée aux yachts, voitures et équipage sont restées bloquées de l’autre côté. “Je comprends le message. C’est vrai que c’est une activité qui pollue l’environnement, mais les qualifier de criminels semble exagéré.”Nuance un pro.

« Nous parlons de criminels parce que le réchauffement climatique tue et déplace des personnes. Donc les gens qui y participent ont du sang sur les mains.répond Raphaël Pradeau.

Pourquoi?

Derrière cette action puissante, qui n’a duré qu’une heure : un message. “Nous sommes tous appelés à faire des efforts. Pourquoi les ultra-riches peuvent-ils continuer à utiliser leurs yachts ?”, demande Raphaël Pradeau. Dans son argumentation, l’activiste a fait référence à plusieurs reprises à un compte Twitter : YachtCO2tracker.

Selon leurs calculs, un yacht ancré à Port Vauban consomme autant qu’un Français moyen en 28 ans. “Plus on est riche, plus on pollue”il résume.

Avec ce genre d’action, l’ONG espère faire réagir le gouvernement et demander aux plus riches “faire leur part”. « En avril nous avons occupé La Samaritaine [un grand magasin des beaux quartiers parisiens]. Cela a fait du bruit et tout le monde a été obligé de parler du message pendant une semaine.”, se souvient Raphaël Pradeau. A savoir : le creusement des inégalités, la concentration des richesses après la crise sanitaire et pendant le quinquennat de Macron.

Les panneaux d’avertissement deviennent concrets

Attac alerte sur le changement climatique depuis 20 ans. “Les choses sont devenues très concrètes cet été avec les séquelles de la canicule, la sécheresse, la montée des eaux et les incendies”, raconte Raphaël Pradeau. Qui ajoute : “Je pense que nous n’étions pas les seuls à être choqués de voir les riches jouer au golf alors que nous ne pouvions pas arroser notre jardin.”

Fin des subventions aux énergies fossiles, interdiction des jets privés et des mégayachts, réintroduction d’un impôt sur la fortune… la liste des demandes d’Attac et de l’alliance environnementale et sociale “Never Again” est longue. Pour les promouvoir, l’ONG annonce qu’elle organisera des actions régulières dans toute la France et sur la Côte d’Azur.

> La liste des demandes d’Attac.

> L’appel à désarmer les « criminels du climat ».

> Le site de l’alliance écologique et sociale “Plus jamais ça”.

Leave a Comment