Macron exhorte les petites entreprises, les municipalités et les bailleurs sociaux à retarder la renégociation des contrats énergétiques

Le président de la République s’exprimait depuis son avion, parti de New York, après l’Assemblée générale de l’ONU.

Emmanuel Macron a quitté New York jeudi après l’Assemblée générale des Nations unies. Dans son avion, le Président s’est exprimé au micro de BFMTV sur l’évolution des prix de l’énergie et a tenté de rassurer les acteurs dont les factures devraient augmenter.

En ce moment, parfois si vous êtes une petite entreprise, une commune ou un bailleur social, on vous propose un tarif électricité pour renégocier vos contrats à des prix fous : ne les signez pas aujourd’hui ! nommé Emmanuel Macron. Nous sommes en train de renégocier les prix du gaz et de l’électricité, de remettre les marchés en marche. Dans les semaines à venir, nous travaillerons ensemble pour faire en sorte que les prix deviennent plus raisonnables afin que tout cela soit durable. Pas de chichi, pas de soucis.»

De plus en plus d’entreprises expriment leur inquiétude face à la hausse des prix de l’énergie. Selon le ministre délégué à l’Industrie, Roland Lescure, «un peu plus de 300 entreprisesont déjà alerté le gouvernement sur le risque de blocage énergétique. Pour les soutenir, le gouvernement dispose d’un “Contexte ukrainienRéservé aux entreprises de moins de 10 salariés car plus vulnérables aux hausses de prix décidées par les fournisseurs.

efforts requis

Le gouvernement marche sur la corde raide lorsqu’il s’agit de fournir de l’énergie pour cet hiver. “Nous allons exporter du gaz pour les voisins car nous l’importons principalement via la Norvège et nos terminaux dans nos ports, a également expliqué Emmanuel Macron sur BFMTV. Et nous importerons de l’électricité parce que nous avons des difficultés. Aujourd’hui, nous produisons trop peu par rapport à ce que nous devrions. Nous devons tous faire cet effort.»

L’exécutif a exhorté les entreprises à faire leur part dans l’effort de «sobriété‘, chacun étant invité à écrire un ‘planifier» pour réduire la consommation. “Entre autres, les entreprises peuvent mieux contrôler leur chauffage et leur éclairage, baisser la température lorsque les bâtiments sont inoccupés, réduire la consommation des serveurs numériques» déclarait Agnès Pannier-Runacher le 14 septembre.


VOIR ÉGALEMENT – Plan sobriété énergétique : “Comment demander à nos concitoyens de faire des efforts si nous ne sommes pas exemplaires ?”, s’interroge Agnès Pannier-Runacher

Leave a Comment