L’État accorde des dérogations environnementales pour maintenir cinq centrales nucléaires en activité

Ces dérogations permettent aux centrales de rejeter de l’eau plus chaude qu’auhabituelle, ce qui pourrait avoir des effets négatifs sur l’environnement.

Article écrit par

Posté

Mettre à jour

Temps de lecture : 1 minute.

Des exceptions au prix environnemental ? Les centrales nucléaires du Blayais, de Saint-Alban-Saint-Maurice, de Golfech, du Bugey et du Tricastin bénéficieront de dérogations environnementales liées aux températures de rejet des eaux jusqu’au 11 septembre en raison des températures élevées. Avec un inconvénient : des effets négatifs possibles sur l’environnement.

>> Canicule : pourquoi elle perturbe le fonctionnement des centrales nucléaires

Un arrêté publié au Journal officiel samedi fixe que “Nouvelles limites de rejets thermiques applicables aux réacteurs des centrales nucléaires du Bugey, du Blayais, de Saint-Alban-Saint-Maurice, de Golfech et du Tricastin”, Des centrales, dont certaines avaient déjà bénéficié d’exonérations cet été. Ils sont justifiés par le fait que“Sauf modification temporaire des limites actuelles de rejets thermiques, l’exploitant devrait cesser d’exploiter ces centrales nucléaires ou réduire leur production.”.

Chaque usine respecte les limites légales de température de l’eau sortante afin de ne pas réchauffer l’eau environnante et de protéger la faune et la flore. Les centrales pompent en effet de l’eau pour refroidir les réacteurs avant de la rejeter.

Il est indiqué que la mise en œuvre de ces mesures sera “lié à un programme de surveillance environnementale renforcé”, alors que ces exceptions sont jugées nécessaires par l’État. “Le maintien d’un niveau minimum de production d’électricité à partir des réacteurs des centrales nucléaires (…) est une nécessité publique au regard de la sécurité du réseau électrique”, peut-on lire dans le décret.

See also  trois jeunes poignardés, un suspect interpellé

Ces exemptions ont suscité des réactions des groupes environnementaux. “La centrale nucléaire du Bugey vient d’être autorisée à rejeter une eau plus chaude que d’habitude. Cela ne contribuera pas à améliorer la biodiversité du Rhône qui, comme tous les cours d’eau français, souffre des canicules estivales.”a réagi sur Twitter l’ONG France Nature Environnement (FNE).

Leave a Comment