Les partis Nupes ont décidé de ne présenter qu’un seul nom pour la Commission des Finances

Éric Coquerel, député LFI JULIEN DE ROSA / AFP

Le député LFI Éric Coquerel revendique la position tout comme la socialiste Valérie Rabault, mais les partis Nupes ont décidé de s’entendre pour empêcher la puissante commission de revenir au RN.

Les Nupes ne donneront qu’un nom aux divers postes que cette force peut revendiquer dans l’assemblée, dont celui de président de la commission des finances. Ils l’ont assuré jeudi après-midi après une première réunion des représentants de leur intergroupe, qui devait être hebdomadaire. Cette manifestation unitaire vise à empêcher le RN, fort de 89 eurodéputés, de prendre le contrôle de cette très puissante commission. ” Nous nous sommes mis d’accord sur le principe de la candidature conjointe ‘ a affirmé le nouveau président du Groupe socialiste, Boris Vallaud, à la sortie.

Juste un candidat, mais pas encore de nom

Cependant, aucun nom n’a été divulgué. En interne chez Nupes, rien ne semble encore vraiment réglé. Comme vous le disiez il y a quelques semaines dans le Figaro, tant l’Insoumis Éric Coquerel (Seine-Saint-Denis) que la socialiste Valérie Rabault (Tarn-et-Garonne) briguent la présidence de la commission des finances. Tous deux l’ont confirmé jeudi avant la rencontre. Après la rencontre, tous deux ont montré la même détermination. Lorsqu’on lui a demandé si la solution pouvait être trouvée dans la répartition des postes, dont celle de la recherche, l’entourage du Figaro socialiste a répondu : ” Valérie Rabault ne cherche pas d’emploi. Elle ne veut pas que la Commission passe entre les mains du RN et pense pouvoir laisser la Gauche la présider “.

See also  Raquel Garrido et Alexis Corbière accusés d'employer une femme sans papiers

Coquerel et Rabault toujours candidats

Le député du Tarn-et-Garonne a proposé à France Inter d’avoir une présidence tournante chaque année afin d’arriver à un candidat unique au sein du Nupes. Interrogé par Le Figaro, Éric Coquerel confirme que « Ce n’est pas une bonne idée “.” Il aurait été possibleil a dit, si les socialistes avaient accepté un seul groupe “. La proposition d’un groupe unique a été faite par Jean-Luc Mélenchon, qui a été immédiatement rejetée par les autres chefs du parti Nupes.

Pourrait-elle passer outre la volonté de l’intergroupe Nupes et solliciter les votes des communistes et écologistes qui feront partie de cette commission de 68 membres, ou pourquoi pas des républicains ? Peu probable compte tenu du rapport de force. Par la voix de Julien Bayou (Paris), les écologistes ont fait savoir avant la réunion qu’il leur semblait que la Présidence reviendrait au Nupes : « légitime retour aux Insoumis.

“Valérie Rabault n’est pas une idéologue”

Pourtant, Valérie Rabault était déjà rapporteur de la fameuse Commission avec Gilles Carrez (LR) comme président. Elle avait une bonne relation avec lui. “ Ses capacités ne peuvent plus être prouvées. Elle est raide, mais contrairement aux Insoumis, ce n’est pas une idéologue », lui a confié un ancien membre de cette commission, désormais à la majorité présidentielle. La socialiste a également renoncé à briguer un second mandat à la tête du groupe socialiste pour se consacrer à cette commission. Ce groupe, actuellement composé de 30 députés, a donc élu mercredi Boris Vallaud (Landes) à sa tête par 26 voix contre 4 en faveur de Guillaume Garot (Mayenne). Valérie Rabault a soutenu la première.

See also  Selon l'ARC, jusqu'à 22 milliards de dollars en impôts impayés sont perdus chaque année

Au sein de la majorité de la Présidence, Éric Woerth, président sortant de cette Commission, a exprimé publiquement au Figaro son refus que la Commission des finances tombe aux mains des Insoumis et a laissé entendre que le groupe majoritaire, Renaissance (Ex LREM), contrairement à coutume, ne vous abstenez pas de prendre part au vote. Depuis que le règlement de 2009 stipulait que la présidence revenait à un membre de l’opposition, la majorité n’a jamais participé au vote. Évidemment, si la menace se réalisait, son poids serait décisif.

Valérie Rabault “stupéfaite” par les propos de Gérard Larcher

Dans Le Figaro, Valérie Rabault explique avoir eu l’idée d’une présidence tournante. pour que le RN ne puisse pas gagner “.” Empêcher que cette commission ne tombe entre les mains du RN est pour moi une nécessité absolue ” explique-t-elle, justifiant l’idée que les nupes “ le premier pouvoir de l’opposition devrait leur revenir. Elle se dit étonné et très choqué selon les mots de Gérard Larcher. Le président LR du Sénat dans Le Parisien a estimé que le RN, en tant que premier groupe d’opposition, devrait lui transférer la présidence, comme le veut l’Assemblée.

Eric Coquerel, seul candidat Insoumis

En interne, selon les informations du Figaro, les vice-députés sortants ont proposé le nom d’Éric Coquerel aux nouveaux venus. Ce dernier a été membre de la commission des finances lors de son dernier mandat. ” Il ne s’agit pas d’une candidature personnelle, mais d’une candidature unique au nom des Nupes », a-t-il précisé. Selon les informations de France Info, l’économiste Aurélie Trouvou, qui pourrait prétendre au poste, ne le fera pas.

See also  Avec #PasDeRentréeEnSeptembre, Pap Ndiaye fait face à la première rixe d'enseignants

VOIR ÉGALEMENT – LFI, LR, RN… : qui sont les chefs des groupes parlementaires à l’Assemblée nationale ?

Leave a Comment