Le Stade de France répond à Darmanin sur la mise en place du préfiltrage

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a été entendu mercredi devant le Sénat aux côtés de la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra après l’organisation chaotique de la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid. Ses propos sur la mise en place du préfiltrage ont fait réagir le Stade de France.

L’heure était aux explications. Quatre jours après les incidents qui ont éclipsé la finale de la Ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool (1-0) avec des scènes chaotiques autour du Stade de France et des dysfonctionnements apparents dans l’organisation de l’événement, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra ont été entendus devant le Sénat. S’ils ont gardé leur numéro et défendu leur action, ils ont tout de même reconnu certaines erreurs. Gérald Darmanin a donc reconnu dans ses propos liminaires que « les choses auraient pu être mieux organisées » et que cette « fête du sport » avait été « gâchée ».

>> Chaos au Stade de France lors de la finale de la Ligue des champions : l’info en direct

Il a également “sincèrement” présenté ses excuses aux supporters de Liverpool pour “le grand mal, en particulier pour les enfants” causé par les gaz lacrymogènes. Cependant, il continue de faire l’objet de critiques de la part des critiques, notamment après ses explications sur le nombre de faux billets scannés. Celui qui incrimine les supporters britanniques depuis le début de la polémique a redit que “110.000 personnes” s’étaient présentées “dans et autour” de l’enceinte. Soit “35.000” fans de plus que prévu et, selon lui, approvisionnés en faux billets ou sans billet.

See also  Binance lance une nouvelle plateforme pour les crypto VIP et les investisseurs institutionnels

Les détails du Stade de France

“Le Stade de France a depuis la (finale de) la Coupe de France (7 mai) décidé d’expérimenter un nouveau filtrage face à une série de difficultés qu’il a pu rencontrer, notamment en prévision de la Coupe du monde de rugby” pour fournir des forces de l’ordre pour ce match et de procéder à des pré-contrôles à l’entrée bien en face du Stade de France. C’est la deuxième fois que le Stade de France le fait pour la première fois sans incident avec la Coupe de France. deuxième fois on a les billets pour ceux qui les avaient avec eux, contrôlés bien en amont à la sortie du RER B, à l’entrée du Stade de France”, a également indiqué Gérald Darmanin.

Des propos qui ont fait réagir le Stade de France. Sur son compte Twitter officiel, l’attaché à cette mise en place d’un préfiltrage a répondu : “Répondant à la déclaration faite par le ministre de l’Intérieur au Sénat, le Stade de France tient à préciser que la mise en place d’un contrôle de préfiltrage n’était pas sa responsabilité et que les commissaires chargés des contrôles n’étaient pas sous son autorité. Cela relève de la compétence et des décisions de l’organisateur, en l’occurrence l’UEFA et la FFF en ce qui concerne la finale de la Ligue des champions.”

Après l’audition de Gérald Darmanin et d’Amélie Oudéa-Castéra devant la commission culture et juridique, le Sénat a annoncé qu’il tiendrait de nouvelles auditions sur l’organisation de la finale de la Ligue des champions.

Leave a Comment

x