Le maire du Puy-en-Velay a été arrêté pour suspicion de favoritisme

Le maire du Puy-en-Velay (Haute-Loire), Michel Chapuis (UDI), a été placé en garde à vue mercredi 22 juin dans le cadre d’une enquête du parquet des finances (PNF). Cette mesure, levée le soir même, était liée à une suspicion de népotisme relative à la concession d’exploitation d’une halle à ossature métallique du XIXe siècle en centre-ville.

Les enquêteurs de la gendarmerie ont entrepris d’entendre plusieurs personnes au Puy depuis lundi 20 juin, notamment des responsables de secteur mais aussi des élus. Fin mars, une trentaine d’enquêteurs, accompagnés de juges du PNF, ont perquisitionné les locaux de la mairie, la commune du Puy et les domiciles de plusieurs personnes. Le maire a été assigné à résidence dans son bureau une partie de la journée tandis que du matériel informatique a été confisqué. Quatre personnes ont alors été placées en garde à vue.

L’histoire commence courant 2020, lorsque la municipalité décide de réhabiliter la halle puis d’en confier la gestion à un exploitant via une délégation de service public. L’idée : développer un espace « gourmand », revaloriser la halle et ses abords.

Chiffre d’affaires estimé à 8 millions d’euros

Fin 2021, le marché public d’un chiffre d’affaires estimé à 8 millions d’euros sur dix ans sera attribué à un restaurateur du Puy, Guillaume Fourcade. Très vite, son malheureux concurrent accuse la ville d’avoir manipulé le processus. Alexis Haon, également restaurateur, a déposé deux plaintes en février 2022, l’une auprès du parquet du Puy-en-Velay et l’autre auprès du tribunal administratif de Clermont-Ferrand.

Certains élus du territoire se sont efforcés de promouvoir le projet de Guillaume Fourcade

Parallèlement, des enregistrements secrets réalisés dans les salles de la mairie sont versés au dossier. Il s’avère que certains responsables du territoire ont tout fait pour favoriser le projet de Guillaume Fourcade, y compris en le réécrivant partiellement, au détriment du projet d’Alexis Haon. Le joueur de 31 ans s’était présenté sur une liste d’opposition face à Michel Chapuis, proche du président de région et ancien maire du Puy-en-Velay, Laurent Wauquiez, aux municipales de 2020. Dans l’un des enregistrements secrets, on a entendu un responsable du territoire confirmer qu’une victoire d’Alexis Haon n’était pas possible car cela aurait grandement déplu à M. Wauquiez.

See also  L'actualité scientifique à petites doses

Il vous reste encore 11,46% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Leave a Comment

x