Laurent Ruquier brise le terrain sur l’ex-producteur Catherine Barma après avoir perdu son procès

Cette semaine, après plusieurs mois d’attente, Laurent Ruquier a perdu son procès contre son ex-productrice Catherine Barma. Un message qui ne risque pas d’apaiser leur relation, toujours très contradictoire.

La suite sous cette annonce

Laurent Ruquier débutera à la rentrée prochaine dans le groupe qu’il quitte pour partir en vacances, à savoir France Télévisions. L’animateur et comédien sera de retour sur France 2 en septembre, mais ne modérera plus Nous vivons. Il remet Léa Salamé d’une boîte qu’il a conservée plusieurs années. Un divorce qu’il ne regrette pas, même s’il le confirme dans une interview Parisiens la “Léa n’y est pour rien, elle était définitivement mieux que si ça avait été quelqu’un d’autre Nous avons un vrai lien. Commencé il y a deux ans Nous vivons a pris la place de Nous ne sommes pas au lit, Emission réalisée par Catherine Barma, son ancienne acolyte avec qui il est désormais fâché. Elle avait porté plainte contre l’animateur, qu’elle vient de gagner, demande accessoirement 1 million d’euros.

Laurent Ruquier perd son procès contre Catherine Barma : il n’a pas encore fait appel

Du quotidien, Laurent Ruquier dit qu’il n’a pas encore décidé de faire appel de la condamnation. Cependant “Nous avons un mois pour le faire”. Cependant, il déclare que c’est en fait Catherine Barma qui l’a attaqué : “Je ne veux pas que les gens pensent que je suis le méchant dans cette histoire”. De plus, il ajoute un point qu’il ne pense pas avoir “non tenu en jugement” : “Si elle avait voulu continuer samedi soir, elle en aurait eu l’occasion”. Les ressentiments de Laurent Ruquier envers son ex-producteur semblent encore tenaces alors qu’il prévient : “Les prochains artistes avec qui elle veut travailler, soyez prévenus : faites bien attention à vos contrats”.

See also  Les dirigeants des opérateurs et des fournisseurs offrent les meilleurs conseils sur le métaverse

L’hôte revient à l’interruption de Nous vivons sur France 2

Quitter la présentation de Nous vivonsLaurent Ruquier a exprimé sa tristesse à l’idée de ne plus avoir d’artistes de tous horizons parfois moins accrocheurs : “C’est une vraie politique de programmation de ma part J’ai toujours souhaité et défendu. Je ne cherche pas le public à tout prix. C’est pourquoi j’ai des comédiens de théâtre public comme Joël Pommerat, Maxime d’Aboville, Patrick Haudecœur…”. A ce sujet, il en profite pour envoyer une nouvelle pique à Catherine Barma, qu’il accuse de l’avoir accusé d’avoir conçu Juliette ou Grégory Gadebois. “parce qu’ils étaient trop gros”. Désormais libre le samedi soir, l’animateur têtes de taille prépare plusieurs projets avec France Télévisions, dont deux seront testés en première partie de soirée. L’une de ces nouveautés sera un spectacle de chansons sur le thème de l’actualité “où des chanteurs, des imitateurs ou des comédiens interprètent des titres actuels, soit avec leurs paroles originales, soit avec des parodies que j’écris.” Rendez-vous à l’automne !

Leave a Comment