L’Association des familles rurales est satisfaite que le “bon alimentaire” soit déposé sur les comptes bancaires des bénéficiaires

“Nous sommes satisfaits d’avoir une certaine bouffée d’oxygène pour les familles qui en avaient besoin”, estime Nadia Ziane, directrice du service consommation à la Confédération des familles rurales, sur franceinfo.

Article écrit par

Posté

Temps de lecture : 1 minute.

La Première ministre Elisabeth Borne a annoncé mardi 7 juin dans l’émission “Ma France” sur France Bleu la création d’un “bon d’épicerie” dans le cadre de la “loi d’urgence pouvoir d’achat” en faveur des plus humbles. Cette aide sera versée directement sur le compte des Français concernés, estimé entre trois et cinq millions, à la rentrée.

“C’est quand même une bonne nouvelle”indique à franceinfo Nadia Ziane, directrice du service consommation à la Fédération des familles rurales. “Nous nous contentons d’avoir une bouffée d’air frais pour les familles qui en avaient besoin.”Elle ajoute.

Le montant de l’aide n’a pas encore été partagé, mais pour les familles rurales, ce chèque alimentaire continue de nourrir “grandes inquiétudes”. Le pansement ne se dit pas “pas cher” à un assistant qui “La priorité s’applique aux produits bio, car forcément moins de choses finissent dans le panier du ménage.”

“Le bio coûte deux fois plus cher en moyenne que le reste. Ce que nous avons demandé, c’est simplement la surveillance du Programme national d’alimentation saine, qui décrit une gamme de produits sains pour la santé.”

Nadia Ziane, directrice du service consommation à l’Association des familles rurales

chez franceinfo

Familles rurales, en revanche, se félicite du mode de versement proposé pour cette aide : un virement direct sur le compte bancaire français. Une solution pour éviter la non-utilisation des droits. “Le chèque énergie, bien que répandu, n’est pas utilisé par le quart des Français qui y ont droit”Elle cite Nadia Ziane en exemple. L’association regrette néanmoins la création “Mesures d’urgence”. “On s’attaque aux effets et malheureusement pas encore aux causes”, a conclu Nadia Ziane.

Leave a Comment