La série belge “Public Enemy” tourne sa troisième saison dans de nouveaux paysages

Les murs du salon sont tapissés d’icônes religieuses et de portraits anciens. On pourrait jurer qu’il s’agissait d’un magasin d’antiquités fané avec des bonbonnières côtoyant des bibelots, des tapis, des coussins et des meubles du siècle dernier. Pas dans une version relookée des années 60 ou 80, mais dans un intérieur délavé. Cette maison de La Hulpe abrite trois décors différents, tous trois cruciaux pour le développement de la saison 3 de ennemi public mais en raison des nombreux spoilers potentiels, nous n’en dirons pas plus.

Malgré la fatigue du tournage, qui a débuté le 21 avril, l’équipe se concentre sur les scènes du jour, où l’on croise quelques nouveaux visages aux côtés de Stéphanie Blanchoud alias Chloé, l’infatigable enquêtrice.

Nouveau format : 6 épisodes pour une grande finale

« La saison 3 commence trois mois plus tard. Chloé est toujours policière mais elle ne participe pas à l’enquête pour la raison évidente qu’elle est trop étroitement associée à l’une des victimes (sa sœur Jessica, ndlr), mais elle s’en fiche.”explique Matthieu Frances, co-scénariste et co-réalisateur de la série belge. « Chole continue de faire tout ce qu’elle est légalement autorisée à faire en surveillant de près la police, qui enquête toujours. Elle travaille sans relâche, elle dort presque dans sa voiture. Nous ne voulions pas que Chloé abandonne, bien au contraire. Elle est en colère d’avoir manqué sa sœur de si peu à la fin de la saison 2.”

La série belge ennemi public tourne la dernière partie de son triptyque en été, ce qui change complètement la donne après deux saisons tournées en hiver. “Ce tournage décalé nous a donné un peu de répit pour finaliser les scripts. Cela change aussi éventuellement la garde-robe des acteurs, l’éclairage et l’ambiance de l’équipe. Cela ne faisait pas nécessairement partie de l’histoire. Cela a entraîné quelques modifications techniques, dans l’organisation de la journée, mais rien de très important”il confirme.

See also  Streaming gratuit en ligne sur Home - gacialisdtiyk.com

En revanche, la RTBF souhaitait une saison 3 réduite à six épisodes, ce qui n’était pas prévu. “La série n’était pas censée être comme ça. C’est un format de mini-série et nous avions beaucoup de personnages, donc cela nous inquiétait. Tout se complique et il y a toujours un risque de ne pas développer suffisamment les personnages et de rester trop superficiel. À un moment donné, nous avons fait l’exercice de supprimer une grande partie de l’écriture afin de ne pas avoir l’impression qu’elle était trop condensée, même sur six épisodes. Nous avons essayé de bien respirer, de permettre l’émotion et le drame.poursuit Matthieu Frances.

Cette demande de nouveau format est tombée pendant l’écriture, ce qui n’a pas facilité les choses. “Et puis en mai 2021, nous avons eu la mort de l’un de nos principaux acteurs. Nous étions dévastés et avons dû trouver une solution dans les 48 heures. Comme l’option de remplacer Vincent Eloy nous était impossible, nous avons préféré faire preuve de créativité avec quelque chose de bien et de complètement différent. Cela nous a permis d’aller dans un endroit différent de celui imaginé par le spectateur et de le surprendre. Il y a beaucoup de surprises dans cette saison 3”dit Matthieu Frances avec un sourire énigmatique.

Changement de cadre et de son

Cette enquête fédérale est ouverte à d’autres régions que l’Ardenne et ses monastères. “On découvre aussi la maison d’enfance de Chloé, que l’on a vue en rêve dans la saison 1. Ce cheminement personnel apporte une autre couleur à la série.précise Gary Seghers, co-réalisateur de la série.

See also  L'histoire de Mme Marvel Saison 2 devrait avoir un arc de style Spider-Man, dit Star

Il existe de nombreuses nouvelles implantations autour de Bruxelles et dans le Brabant wallon. “Ça m’amuse parce que j’ai passé une grande partie de mon enfance à Ophain-Bois-Seigneur-Isaac. J’avais beaucoup d’amis à La Hulpe, Braine-l’Alleud et Rixensart etc. Ce sont vraiment des endroits que je connais très bien.Suivant semaine, nous tournons même dans la rue où j’ai vécu de l’âge de 4 à 12 ans.”s’extasie l’actrice Stéphanie Blanchoud.

Le côté obscur de Chloé

« Matthieu voulait vraiment tourner une ultime saison cet été, dans une ambiance très différente. On est moins au coeur de l’action dans la saison 3 et moins du côté obscur des Ardennes vu dans les saisons 1 et 2. Il voulait sans doute quelque chose de plus léger. Au moins sur les photos” poursuit l’actrice.

Cela fait trois ans depuis la fin de la saison deux, ce qui peut avoir semblé une éternité aux fans. “Il y avait beaucoup d’attentes et de complications (pandémie, réécriture, changement de format), à chaque fois mon enthousiasme était refroidiexplique Stéphanie Blanchoud. Mais j’étais très heureux que la saison 3 ait été confirmée et que nous ayons pu boucler la boucle. Quand on retrouve un personnage qu’on connaît, il y a un côté plus détendu, agréable et naturel. Ce qui était excitant, c’est que j’ai eu l’occasion d’explorer de nombreuses facettes de Chloé. En même temps, il y a toute une partie d’elle qu’on ne connaîtra probablement jamais. Je pense que c’est merveilleux qu’elle garde sa part du secret…”

Leave a Comment

x