La poissonnerie 2.0, en direct de la mer, sur votre mobile

Depuis la pandémie de Covid-19, les Français ont changé leurs habitudes de consommation. Selon le magazine tendance « Et demain notre ADN », si les commerces de proximité sont bien accueillis, de plus en plus de consommateurs se tourneront vers la vente en ligne et le « Click & Collect », surtout si ces petits étals en proposent. Mais ce qui frappe le plus, c’est l’attachement des Français aux produits éthiques, à l’environnement et aux ingrédients entrant dans la composition des produits qu’ils consomment. 63 % mangent plus sainement, 45 % surveillent les ingrédients et 39 % surveillent l’impact environnemental. Et pour plus de la moitié (59%), manger n’est pas seulement un acte de survie, mais un acte de survie. Au point de boycotter les marques alimentaires et leurs produits.

Consommons moins, mieux et localement est aujourd’hui le leitmotiv d’un nombre croissant de Français qui réduisent leurs déplacements face au prix du carburant mais aussi à la pollution au CO2. Des raisons suffisantes pour se tourner vers la vente en ligne.

Soucieux de concilier alimentation saine et locale avec les nouvelles technologies, les pêcheurs de “godaille.com” lancent la première application mobile française de vente de poisson en ligne directement depuis le bateau. Les clients peuvent facilement bénéficier d’un circuit ultra court” directement du bateau » pour des poissons de qualité pêchés en Manche, livrés en 24 à 48 heures dans toute la France métropolitaine avec une société spécialisée dans la livraison de produits ultra-frais.

Sophie et David Leroy, directeurs depuis 1999 de la “SAS Armement Cherbourgeois”, structure maritime de 40 pêcheurs passionnés, quatre bateaux et 10 personnes chargées de la vente et de l’organisation à terre, sont aussi les initiateurs de cette offre qui met en avant les français, les normands et la pêche locale, tout en réduisant les intermédiaires, souvent coûteux.

Cette entreprise éco-responsable, qui place la sécurité des marins au premier plan, entend révolutionner ce secteur, lui aussi en difficulté, en promouvant une pêche raisonnée et sensée en plus de son développement technologique. Récemment, l’entreprise a pris l’initiative de collecter tous les déchets collectés par les marins en mer et de les éliminer dans les centres de recyclage du port.

Leave a Comment