la longue bataille entre Jean-Luc Mélenchon et Bruno Le Maire

Nupes accuse le gouvernement de préparer une augmentation de la TVA. Le ministre des Finances a dénoncé des “fake news”.

Voici une bataille d’armes et une bataille de chiffres qui se poursuit. Et apparemment aucun des deux protagonistes ne semble disposé à les interrompre à quelques jours du second tour des élections législatives.

Dimanche soir, à la suite des résultats du premier tour de scrutin, Jean-Luc Mélenchon a fustigé le «projets fatalsd’Emmanuel Macron, et notamment “la partie cachée de son programme” Avec « 80 milliards d’euros qu’il a l’intention de se retirer du budget de l’Etat afin d’obtenir le remboursement du déficit de 3% imprudemment promis à la Commission européenne“.

L’Alliance de gauche affirme que Bercy prépare une hausse de la taxe de vente. “fausses nouvelles« Bruno Le Maire a balayé France 2 mardi.Je pense que cela montre les vraies couleurs des nupes qui opèrent avec le mensonge, la manipulation et la peur.» Sur BFMTV, le ministre des Finances l’a également assuré : «Nous n’allons pas augmenter les impôts, nous allons continuer à baisser les impôts.»

“Manipulation” et “Calomnie”

Depuis, les affrontements entre le ministre et le chef de La France insoumise se sont multipliés. Aussi dans les commentaires sur Facebook. Sous une publication de Jean-Luc Mélenchon, Bruno Le Maire a dénoncé le «mensonge“, la “manutention” et le “Diffamationses remarques. S’adressant à Twitter, le leader de Nupes a ajouté: “Le ministre m’interpelle à nouveau (…) Je reviens de RTL par l’enfer du trafic porte Maillot et finis d’écrire ma réponse.»

See also  Un migrant abattu après une course-poursuite avec la police

Article promis, article dû. Jean-Luc Mélenchon a publié une lettre ouverte au ministre des Finances sur son site internet. Une réponse détaillant les accusations portées par les nupes mais aussi leur programme économique. Et une conclusion dévastatrice :Le gouvernement doit économiser 80 milliards pour ramener le déficit à 3 %. Il a avoué 40 milliards. où est-ce que tu l’emmènes Et où est l’autre moitié des économies promises ? Et comment voulez-vous éviter que l’économie française ne suffoque avec de telles mesures d’austérité sous la forme d’une cure de tuerie ? C’est maintenant à vous de répondre.»

“Laissez-moi du temps pour les urgences”

De son côté, Bruno Le Maire a ironisé sur Twitter : “Puisque tu es revenu de l’enfer de la porte Maillot, cher Jean-Luc Mélenchon, laisse-moi le temps de m’occuper des urgences du matin à Bercy et je répondrai à ta lettre ouverte. La patience et le temps sont plus que de la force ou de la colère.»

Ces interpellations reflètent clairement une chose : la campagne électorale pour les législatives aura été façonnée par le thème de l’économie. Petit à petit, le duel entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon s’est transformé en un affrontement entre deux programmes aux antipodes. “Son programme mettrait carrément notre pays en faillite.», avait déjà alerté dans nos colonnes le ministre de l’Économie, qualifiant le chef de file des Insoumis de «Gaulois Chávez“. “Le gouvernement joue la carte de la peur et de la catastrophe économique”Jean-Luc Mélenchon avait alors répondu lors d’une conférence de presse sur le programme économique de Nupes.

See also  Par les Pyrénées, Paris-Hendaye est accessible en train tout l'été

Leave a Comment