La France écrase l’Australie et lance idéalement sa concurrence

Publié le : Modifié :

Malgré une petite frayeur en début de rencontre, l’équipe de France a pris un départ idéal dans sa compétition en battant l’Australie 4-1 lors de son premier match de Coupe du monde au Qatar.

La “malédiction du champion” ? Je ne sais pas. Comme en 2018, l’équipe de France a débuté sa Coupe du monde par une victoire face à l’Australie (4-1). Olivier Giroud a inscrit un doublé qui a marqué l’histoire du football français en tant que co-buteur des Bleus.

Une série de contre-performances, une cascade de blessures, une polémique sur le brassard anti-homophobie et enfin le forfait de dernière minute de Karim Benzema… Les Bleus étaient pressés de pouvoir enfin débuter leur Coupe du monde et d’avancer vers eux pour se concentrer sur le terrain. . Malgré ces circonstances, Didier Deschamps et Hugo Lloris ont fait de leur mieux pour rassurer les supporters.

Un début désastreux

Cependant, les premières minutes ne leur donnent pas raison. Le premier coup du jeu est australien. Parvenant à trouver un essieu complet, Riley McGree tente sa chance à une centaine de mètres. Elle passe (3e).

Les champions du monde en titre applaudissent et l’Australie en profite. Mathew Leckie est lancé sur le côté droit d’un long centre et élimine Lucas Hernandez, qui chute seul et se blesse au genou. Il devra prendre sa retraite pour le reste de la Coupe du monde, ont indiqué à l’AFP des sources proches de l’équipe de France.

Mathew Leckie centre au second poteau et trouve l’oublié Craig Goodwin, qui n’a plus qu’à mettre le ballon au fond des filets (9e minute).e0-1).

Sous l’impulsion de Kylian Mbappé et Théo Hernandez, qui ont remplacé son frère dans le couloir gauche, les Bleus ont tenté de rebondir mais ont été accueillis par une solide défense Socceroos. C’est même l’Australie qui s’apprête à doubler la mise. Si Rabiot perd le ballon, Duke utilise sa chance des 25 mètres. Le cadre manque quelque peu (21e).

Rabiot déclenche la révolte

Pourtant, le milieu de la Juventus est vite pardonné. Après un corner sauvé par la défense australienne, Théo Hernandez hérite à nouveau du ballon du gauche et place un centre sur la tête de Rabiot. L’ex-Parisien correspond étroitement à Mathew Ryan (27e1-1).

C’est encore “le duc” qui se place à l’initiative du deuxième but. Son pressing fait perdre le ballon à la défense australienne. Mbappé poursuit le ballon pour frapper directement le gardien. Au dernier moment, il centre sur Giroud, qui n’a plus qu’à pousser le ballon dans les filets (32e2-1).

Giroud (35e), Dembélé (40e), Griezmann (42e) et surtout Mbappé, qui rate l’inévitable (45e), sont sur le point d’amplifier l’avantage. Pourtant, c’est un post australien qui rappelle aux Bleus juste avant la mi-temps qu’ils ne sont toujours pas sûrs (45e+2).

Didier Deschamps en est conscient. Ses hommes repoussent depuis le vestiaire, notamment avec l’aide de centres de l’insoutenable Théo Hernandez. Giroud tente un geste acrobatique sur l’un d’eux (51e), mais la balle passe rapidement.

Giroud dans l’histoire

Kylian Mbappé trouve enfin l’erreur. Un centre de Théo Hernandez se faufile dans la défense australienne et atterrit dans les pieds d’Ousmane Dembélé. Le natif de Barcelone adresse un centre parfait sur la tête du natif de Bondy (67e, 3-1). Puis Olivier Giroud achève de travailler sur un service du Parisien, s’offrant le statut de co-meilleur buteur de l’histoire des bleus, à égalité de points avec Thierry Henry (71e4-1).

Il lui reste au moins deux matches à battre. Mission accomplie pour les Bleus. Avec ce début de compétition idéal, ils prennent la tête du groupe D et profitent du match nul entre le Danemark et la Tunisie. Il reste à finir le travail face à “Danish Dynamite” samedi.

La Coupe du monde au Qatar au-delà du football :

Leave a Comment