La Citroën DS a-t-elle volé les phares de la Panhard 24 ?

En 1967 la reine de la route made in France, la Citroën DS, passe par la case modernisation. Le travail a été si réussi que la Citroën Grand Tourer restera dans les mémoires avec ce look et non avec les feux ronds des premiers modèles. Mais certains ont encore un “vol” de ce genre, un vol au sein même de la famille Chevron : chez Panhard.

Une histoire qui remonte loin !

Tout a commencé en 1955. Deux fois plus ! Cette année, Citroën a fait sensation. La Citroën Traction, qui roule depuis 21 ans, va laisser place à une voiture qui pousse l’innovation bien au-delà de la traction avant. C’est l’arrivée de la Citroën DS en grande pompe au Mondial de l’Automobile de Paris et avec elle des dizaines de milliers de commandes fermes.

Présentation Citroën DS 1955-

Mais un autre événement est significatif pour l’année 1955 : la fusion de deux sociétés. Citroën a effectivement pris une participation dans la marque Panhard. Ce dernier est alors en déclin, même si ses créations ne sont en rien inférieures à celles des chevrons en termes de technologie et d’inventivité. Un vrai mariage de convenance qui va progressivement se développer.

L’histoire des phares commence… à Sens !

En 1961, le service compétition de Citroën souhaite construire un coupé sur la base de sa DS. Mais vu la faiblesse des fonds alloués, il faut chercher à l’extérieur ce qu’est la carrosserie. charon est déjà impliqué dans les cabriolets DS, mais il y a UN carrossier qui excellait dans la refonte des voitures de série, souvent pour la course, et que les cousins ​​Panhard connaissent bien maintenant. Il est basé à Sens, c’est Pichon-Parat.

IMG 1128-

Pichon-Parat se lance alors dans la fabrication d’un Coach DS à partir de berlines qu’ils reçoivent toutes faites. la Entraîneur corps plus sportif. Les portes arrière sont supprimées, le toit est abaissé et se dote d’une lunette arrière plus carrée, à l’instar des coupés Chapron. Le dos est “coupé”. Kamm-Retource qui améliore sensiblement Cxet reçoit les phares ronds de Simca 1000.

DS de Pichon Parat-

A l’avant, la modification est encore plus présente. Il y a une prise d’air sur le capot et les ailes se passent de courbe. Les ailes “profilées type Le Mans” sont placées plus bas, avec des phares Cibié-Jod mieux intégrés car carénés.

À partir de là, Pichon-Parat commencera à pousser cette transformation sur les voitures de production apportées par les clients. Certains le font sur des berlines, d’autres nécessitent une conversion en cabriolet, comme cette voiture de 1961 vendue par Artcurial en 2018. Et rappelez-vous la date de 1961 !

Puis nous voici en 1963. Cette année-là, Panhard sort sa dernière voiture de série : la 24. La voiture offre un aspect différent des précédentes créations de la marque. Elle dispose notamment de phares Cibié carénés qui intéresseront Pichon-Parat. En bonnes relations avec le fabricant de l’appareil, il pourra s’en procurer. A partir de 1964, les Citroën DS redessinées par les Sennonais sont en effet équipées de phares Panhard.

Phares Citroen DS Panhard Car Design Archives-

En 1963, l’équipe de style Citroën est également chargée de revoir la mythique Citroën DS. Flaminio Bertoni est sur le bâton. Ou plutôt à la foule. La légende raconte qu’il aurait utilisé cet instrument pour attaquer un modèle en plâtre. Il cible spécifiquement les ailes. Puis il crée des ailes ressemblant à celles du Pichon-Parat. Le brillant sculpteur italien est décédé subitement en 1964. Robert Opron reprend alors les commandes et poursuivra la voie ouverte par Bertoni pour transformer la DS.

Autre étape : 1965. C’est désormais le rachat officiel de Panhard par Citroën. Mais au final, cela n’a pas d’importance pour notre histoire.

Les nouveaux phares de la Citroën DS

Nous voici donc au Mondial de l’Automobile de Paris 1967. L’équipe de style Citroën a travaillé pendant quatre ans sur la nouvelle face avant de la Citroën DS. Les phares sont profilés, les ailes aplaties, cette face avant a l’air beaucoup plus moderne.

La question de base était : la Citroën DS a-t-elle volé les phares de la Panhard 24 ? On verra alors… non. Certes, l’inspiration est là, mais ce n’est pas la première fois dans l’histoire de l’automobile qu’une grande trouvaille est réutilisée.

D’autant plus que l’idée a été revue, certains diront améliorée. Les deux phares sont bien côte à côte et sous verre, mais c’est tout. Les phares de la DS forment un front haut qui s’allonge et crée un renflement dans l’aile. Une particularité que n’a pas la DS testée par Pichon-Parat, dont les ailes sont plus rondes et plus plates.

Il faut aussi ajouter que ces projecteurs sont désormais équipés d’un joint qui permet d’éclairer la courbe prise par la voiture. Ce que ni la Panhard 24 ni la Pichon-Parat n’ont jamais proposé !

Là où l’histoire se répète, c’est que les phares sont alimentés par… Cibié !

Avec cette nouvelle DS, les demandes de changement reçues par Sens sont presque terminées. Quelques voitures avec l’ancienne façade sont commandées, mais c’est tout. Globalement, le nombre de transformations aurait été d’environ 300. Le carrossier écrira encore quelques tubes avant de disparaître en 1983, bien après les dernières créations !

La Panhard 24 ? Elle tentera de rentrer dans le moule Citroën en proposant une berline ou un cabriolet. Ils sont rejetés par Javel. Les hybrides, 24 avec moteur et châssis DS, DS avec moteur 24 sont rejetés. Evidemment, la 24 équipée du V6 de la SM connaîtra le même sort. En effet, la dernière Panhard 24 sort d’usine en juillet 1967, quelques semaines avant la sortie de la “nouvelle” DS.

Cette nouvelle DS va vraiment redynamiser le modèle. Citroën fera un gros effort technique, notamment au niveau des motorisations, pour faire de la DS un modèle haut de gamme qui se démarque du reste de la production de la marque. Et elle conservera cette face avant d’origine, encore mise en avant par de nombreux designers aujourd’hui et qui reste la face avant la plus “évidente” dans l’esprit des collectionneurs et des passionnés.

Essai routier d'une Citroën DS 21 Pallas de 1968 News d'Anciennes Vincent Decours 20-

Photos complémentaires : Archives Aventure-Citroën-Mini et Car Design

Leave a Comment