Fronde contre le ministre Mendicino | Les conservateurs accusent Justin Trudeau de sexisme

(OTTAWA) Les conservateurs ont poursuivi leur attaque tous azimuts mercredi pour solliciter le chef du secrétaire à la Sécurité publique Marco Mendicino pour des commentaires sur la décision d’invoquer la Loi d’urgence, accusant cette fois le Premier ministre de sexisme dans ses décisions de manifester.

Publié à 17h42

Michel Saba
La Presse Canadienne

“C’est très intéressant de voir que lorsque des femmes fortes se lèvent et disent la vérité au Premier ministre, il n’a aucun problème à les licencier”, a interrogé la chef conservatrice par intérim Candice Bergen et s’est inquiétée lors de la législature mercredi pour émeute à la Chambre des représentants des Communes.

“Cependant, si un ministre de la Couronne induit les Canadiens en erreur, c’est très acceptable, il le permet”, a-t-elle poursuivi.


Photo PATRICK DOYLE, La Presse Canadienne

Ministre fédéral de la Sécurité publique Marco Mendicino

« Wow, monsieur le président », a répondu le premier ministre Justin Trudeau. Il a déclaré que l’attaque montrait “à quel point les conservateurs sont désespérés” dans leur tentative de détourner l’attention du fait que les conservateurs “soutenaient les blocus illégaux”.

Les conservateurs accusent le ministre Mendicino d’avoir prétendu à tort que la police avait demandé au gouvernement d’invoquer la Loi d’urgence lorsqu’un soi-disant « convoi de la liberté » a balayé le centre-ville d’Ottawa en février.

Après que le ministre Mendicino a été assimilé à “Pinocchio” lundi et a demandé en vain pour la première fois qu’on lui montre la porte mardi, des révélations ont été faites mardi soir avant qu’un comité n’apporte de l’eau à ses moulins.

See also  Le Conseil judiciaire examinera les plaintes contre le juge Poliquin

Le secrétaire à la Protection civile Bill Blair et la vice-première ministre Chrystia Freeland ont également déclaré qu’ils n’avaient pas reçu de telles recommandations de la police. Plusieurs forces de police ont également nié avoir fait de telles demandes ces dernières semaines.

Alors que les conservateurs criaient sur la question mercredi, le premier ministre Trudeau, qui assiste pratiquement depuis chez lui depuis qu’il a contracté le COVID-19, a déclaré qu’il voulait «être très clair».

« La police ne s’octroie aucun pouvoir extraordinaire. Le gouvernement fait cela”, a-t-il dit, ajoutant que “le parlement en a débattu et voté”.

Dans sa cinquième question consécutive sur les propos du ministre Mendicino, M.moi Ajoutant une couche, Bergen pensait que M. Trudeau “déshonorait un ministre de son cabinet” après avoir “défendu l’ancien secrétaire à la Défense qui avait camouflé le harcèlement sexuel dans l’armée” en référence à Harjit Sajjan.

Or, M. Trudeau “rétrograde les femmes députées qui s’opposent à lui”, a-t-elle poursuivi.

Les conservateurs ont spécifiquement fait référence au secrétaire à la Justice et procureur général Jody Wilson-Raybould et à la secrétaire au Trésor Jane Philpott, qui ont démissionné après des désaccords avec le Premier ministre.

Le Bloc Québécois s’est également joint à la mêlée, accusant le gouvernement Trudeau de “tromper les Québécois et les Canadiens”.

« Qui ne dit pas la vérité ? Quel ministre ne dit pas la vérité ? Et le Premier ministre, que dit-il ? a demandé le chef de bloc Yves-François Blanchet.

M. Trudeau lui a donné une réponse similaire aux précédentes, répétant que la loi d’urgence donnait à la police les pouvoirs dont elle avait besoin pour faire le travail et que la police avait demandé “plus d’outils pour démanteler ces digues”.

See also  Le PS veut la retraite à 60 ans pour les carrières longues, les bons temps

Interrogé par des journalistes alors qu’ils sortaient du bâtiment qui abrite la Chambre des communes, le ministre Mendicino a déclaré qu’il était « fondamentalement erroné » d’utiliser une situation d’urgence pour en faire une affaire partisane.

“Et si quelqu’un doit s’excuser, c’est la chef par intérim du Parti conservateur du Canada, Candice Bergen”, a-t-il ajouté en poursuivant son chemin.

Leave a Comment