Félix Tshisekedi : “Nous sommes déterminés à mettre enfin fin à l’insécurité dans l’est de notre pays coûte que coûte”

« Nous, le peuple congolais, sommes déterminés cette fois à mettre enfin fin à tout prix à l’insécurité dans l’est de notre pays. Il est temps de briser à jamais le cycle infernal de la violence dans l’Est de la République Démocratique du Congo, de stabiliser la région des Grands Lacs et de tirer le meilleur parti de son potentiel économique et de sa riche biodiversité pour protéger l’humanité face à… pour sauver le changement climatique .” Cette déclaration du président Félix-Antoine Tshisekedi a été faite, mardi 20 septembre, à la tribune des Nations Unies lors de la 77e Assemblée générale de cette organisation.

Selon le dirigeant congolais, son peuple appelle les Nations unies, l’Union africaine, les communautés régionales africaines et les partenaires de la RDC “à cesser de faire confiance aux dénégations éhontées des autorités rwandaises et à aider plutôt à rétablir la sécurité et à construire une paix durable”. créer les conditions d’une coopération fructueuse dans la région des Grands Lacs au profit de tous ».

Dans le même temps, il a réitéré la détermination du peuple congolais et de ses dirigeants à « défendre l’intégrité territoriale, l’indépendance et la souveraineté de leur pays, toujours au prix du plus grand sacrifice, conformément au droit international et aux engagements pris au sein des organisations internationales qu’il est membre.” .

Le peuple congolais reconnaît l’engagement des Nations unies, de l’Union africaine, des Communautés régionales africaines, de l’Union européenne et des partenaires extérieurs bilatéraux de la RDC pour contenir cette crise récurrente, a rappelé le président Tshisekedi.

« Le peuple congolais leur est reconnaissant et s’incline devant le sacrifice des braves casques bleus qui ont perdu la vie en défendant les idéaux de paix et de justice. Mais malgré les efforts internes incessants, la présence militaire massive des Nations Unies au Congo et leur soutien diplomatique pendant 23 ans, les carences en matière de sécurité continuent de tourmenter mon pays. regrette Félix Tshisekedi.

Il souligne que la crise sécuritaire aiguë qui sévit dans l’est de la RDC depuis plus de 20 ans est principalement causée par “la convoitise suscitée par ses fabuleuses ressources naturelles et les ambitions de pouvoir de certains de ses voisins”.

Leave a Comment