Cléopâtre, Racisme, Déforestation, Autissier… Podcasts du week-end

LA LISTE DU MATIN

Ce week-end nous vous invitons à vous passionner pour l’histoire et l’écologie avec six podcasts sur les océans, les forêts, le racisme, les femmes célèbres et les sons qui nous entourent, sans oublier un petit détour dans le domaine des cybermenaces.

Les mille et une vies d’Isabelle Autissier

Isabelle Autissier, navigatrice et écrivain.

Comme c’est bon d’entendre ça. Sa liberté d’entendre. Et surtout sa liberté dans le son. Car Isabelle Autissier n’est pas du genre à se faire botter et a suffisamment de bric-à-brac dans sa sacoche pour ne pas être enfermée dans une boîte. Aussi, dans cet épisode d’Into The Wind, le podcast des marins qui fait des décors, c’est à la fois la femme et la navigatrice, l’auteure et l’activiste, qui sont interviewées (et entendues !) par Pierre-Yves Lautrou.

Ce sera le premier – et alors qu’Isabelle Autissier vient de publier un roman (Le naufrage de Venise, Stock, 266 p., 20,50 euros) – question sur la littérature et l’écriture. Pendant longtemps, sans doute un peu trop, elle a été “la fille qui a fait le Vendée Globe et qui écrit ça”. Jusqu’à ce jour en 2015 où Soudain seul se retrouve sur la première liste du prix Goncourt. Elle aussi aura sans doute été la première femme à faire le tour du monde seule pendant longtemps. Lorsqu’on lui rappelle cela, elle aime dire : “A la maison, on ne m’a jamais dit : parce que tu es une fille. » Merci maman, merci papa – grâce à cela, elle commence à naviguer. Travaille pour. Apprendre. C’est cette curiosité qui l’a fait faire des pas, l’a fait avancer et y aller.

See also  France 2 diffusera enfin tous les épisodes cet été

C’est aussi parce que face à la catastrophe environnementale, bien décidée à ne pas rester les bras croisés, elle devient présidente du WWF en 2009. C’est aussi le thème de cet entretien au long cours, et c’est très apaisant.

Vous pouvez retrouver l’épisode de “Into The Wind” (2 heures) sur Spotify, Deezer etc.

Cléopâtre, excellente navigatrice

L'actrice américaine Elizabeth Taylor sur le tournage du film

Rions d’abord, soyons honnêtes, car qui d’autre que Philippe Collin oserait commencer ainsi et prétendre que l’histoire de Cléopâtre commence au XXe siècle ?

Et dites-vous tout de suite que non seulement il a raison, mais que résolument et sans jamais sacrifier la rigueur ni la précision du sujet, il emploie des talents de conteur inégalés et sait, par une découverte de l’écriture, relancer une archive qui maintient le suspense. Qu’il arrive, et ce sur des thèmes historiques parfois difficiles à nous donner envie de “se gaver” comme s’il s’agissait de la dernière saison d’une série particulièrement réussie. Mais, comme le dirait sans doute cet historien de formation, recommençons.

Il vous reste encore 70,68% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Leave a Comment