Chaleur et humidité élevées attendues tout au long du week-end

Il va faire chaud, très chaud ce week-end dans le Grand Montréal et la majeure partie du sud de la province alors que les vacances de la construction s’enclenchent. Des températures avoisinant les 40 degrés sont attendues dans la métropole samedi et dimanche, mais devraient baisser en début de semaine prochaine.

Publié à 11:07
Mis à jour à 13h05

Henri Ouellette-Vézina

Henri Ouellette-Vézina
La presse

“Cela pourrait quand même être inconfortable”, explique Marie-Lou Payette, météorologue à Environnement Canada. “Le facteur d’humidité en particulier sera assez élevé”, ajoute-t-elle.

Samedi, le mercure culminera à 32 degrés sur l’île de Montréal, mais lorsque vous ajoutez le facteur Humidex, la température ressentie sur le thermomètre sera plus susceptible de osciller autour de 42 degrés. Plusieurs autres communautés de la grande région de Montréal risquent également de ressentir la chaleur intense. La situation est similaire dans le sud, notamment dans la vallée de l’Outaouais et dans le Pontiac, ainsi qu’en Mauricie ou en Estrie, où des températures avoisinant les 40 degrés sont attendues.

Il pourrait bien s’agir du week-end le plus chaud de l’été jusqu’à présent, car cette chaleur devrait se poursuivre dimanche, bien qu’elle puisse être “adoucie” par des averses attendues dans plusieurs régions, M.moi Payette.

Au moment d’écrire ces lignes, il est «très probable que des cellules orageuses se rompent, particulièrement dans les secteurs le long du fleuve Saint-Laurent et en Estrie», a noté MétéoMédia dans un communiqué publié samedi. «Lors des deux événements les plus extrêmes des derniers mois, le derecho du 21 mai et les trois tornades à Saint-Adolphe-d’Howard le 23 juillet, l’humidité a également approché la barre des 40 avant que le mercure ne chute significativement en un court espace de le temps a sensiblement baissé. La situation sera donc constatée ce dimanche”, précise-t-on également.

See also  Métropole de Rouen. Quels véhicules pourront circuler dans la ZFE ?

Les températures chutent en effet rapidement à partir de lundi, même en deçà des niveaux saisonniers, avec 20 degrés attendus, notamment à Montréal. “Il y aura un saut de température drastique entre dimanche et lundi”, prévient le météorologue.

Avertissements et conseils

Par temps chaud, l’agence fédérale conseille aux citoyens de boire beaucoup d’eau, de rester à l’intérieur ou à l’ombre si possible et de ne pas trop s’exercer à l’extérieur pour éviter les coups de chaleur ou les maux de tête. “Dans l’ensemble, nous vous suggérons de toujours faire attention à ce que vous ressentez. Pour être un bon Québécois, il faut y aller doucement. Et on ne laisse pas d’animaux dans la voiture, c’est important”, précise le météorologue.

Réduisez vos risques de chaleur. Organisez vos activités de plein air pendant les heures les plus fraîches de la journée. Si vous travaillez à l’extérieur, faites des pauses régulières dans un endroit frais.

Environnement Canada, dans un bulletin spécial

Cependant, de telles températures chaudes en août ne sont pas particulièrement inhabituelles, rappelle Mmoi Payette. “Nous sommes vraiment à cette période de l’année où cela ne cesse de se répéter”, note-t-elle.

En fait, la chaleur qui sévit actuellement au Québec provient d’un système climatique du nord de l’Ontario avec un front froid. Avant ce système, cependant, on retrouve des vents du sud-ouest, accompagnés de chaleur et d’humidité élevée, provenant principalement du sud de l’Ontario. “Une fois ce creux passé, la chaleur se dissipera lundi”, conclut Marie-Lou Payette.

Leave a Comment