“Ce serait bien qu’on accélère son retrait du secrétariat national du parti”, a déclaré Yannick Jadot

Invité du “Grand Jury RTL-LCI-Le figaro», l’écologiste regrette que la cellule contre les violences sexistes et sexuelles d’Europe Ecologie Les Vers ne puisse mener son enquête dans le « calme ».

Julien Bayou, accusé de violences morales contre son ex-femme, doit-il démissionner ? Invité du “Grand Jury RTL-LCI-Le figaro“Ce dimanche, Yannick Jadot croit que”pour le calme de l’enquête“animée par la cellule contre les violences sexistes et sexuelles en Europe Ecologie Les Verts”,il serait bon qu’il quitte ses fonctions de coprésident du groupe parlementaire à l’Assemblée nationale et accélère son retrait du secrétariat national du parti“.

L’eurodéputé vert a également regretté le “positions personnellesde ceux qui ont parlé de cette affaire qui “nuire à un processus que nous devons respecterC’est ainsi qu’elle a ciblé la députée écologiste Sandrine Rousseau, invitée de France 5, qui affirmait avoir reçu chez elle une femme qui accusait Julien Bayou : “Comportements pouvant affecter la santé morale des femmes.»

La réaction de Mélenchon, une “erreur politique”

La gauche a eu son lot de polémiques cette semaine. Après que le numéro deux de La France insoumise Adrien Quatennens a reconnu la gifle infligée à sa femme, il a décidé de se retirer de son rôle de ‘coordinateur de mouvement“. Jean-Luc Mélenchon a immédiatement salué le “Auraitdu député du nord, qui l’en assureaffection» et juge «Chef de police, voyeurisme médiatique, réseaux sociaux“. UN “erreur politique” et un “réaction choquanteaprès Yannick Jadot.

Il est évident que l’expression de Jean-Luc Mélenchon n’est pas dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles pour l’égalité entre les femmes et les hommes‘ a-t-il grondé. “La France insoumise gère mal ses affaires. Nombre de dirigeants ont joué la solidarité masculine, voire viriliste‘ pique encore le malheureux ex-candidat à la présidentielle. façon de viser Manuel Bompard, qui a suscité l’indignation d’une partie de la classe politique après avoir affirmé sur CNews qu'”une gifle n’est pas la même chose qu’un homme qui bat sa femme tous les jours”. “Ce genre de signaux envoient l’idée que ça va bien se passer entre mecs« Battre Yannick Jadot. Avant de regretter que le débat soit consacré au leader de LFI. “On ne parle plus des femmes et de la manière d’organiser des dispositifs efficaces pour faire face à un mal profond de la société : les violences sexistes et sexuelles et la logique d’une société construite pour et par les hommes.»


VOIR ÉGALEMENT – Affaire Quatennens : Selon Yannick Jadot, Mélenchon “a commis une erreur politique”.

Leave a Comment