ce que dit la cravate sur les nouveaux députés

Photo de groupe des 89 députés de l’Assemblée nationale devant l’Assemblée nationale, trois jours après les résultats des élections législatives. CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

SE CONCENTRER – Les députés du Rassemblement national, tous en cravate, portaient la tenue à l’opposé des élus du Nupes, plus décontractés. Des choix vestimentaires qui en disent long sur ceux qui les fabriquent.

Des cravates soignées, des costumes bien repassés, une posture très droite, pas de procuration déplacée. Les nouveaux élus de l’Assemblée nationale ont fait leur entrée à l’Assemblée nationale ce mercredi 22 juin. Le slogan de Marine Le Pen, leur chef, était «se comporter parfaitement“. Derrière sa décision de renvoyer une photo sérieuse, la leader du groupe veut apparaître comme un parfait négatif de Nupes. Elle a prévenu :la culture “pasta box” et “foot t-shirt”, non merci ! Je laisse ça à (François) Ruffin et autres Zadistes de LFI“.

Pour Marine Le Pen, les représentants politiques doivent porter des vêtements qui “officiellement“: Costume, cravate, cartable…”Cela signifie qu’elle veut y mettre les formulaires, qu’elle va respecter une règle ou une convention qui dicte un certain type de robe», explique Benjamin Simmenauer, professeur à l’Institut Français de la Mode. Depuis 2017, la loi n’oblige plus les députés à porter un costume-cravate dans l’hémicycle. Ce changement a été poussé par Jean-Luc Mélenchon et les élus de La France Insoumise, qui ont confirmé leur statut de “sans cravate“, basé sur “sans pantalonsde la Révolution française.

La cravate, trop formelle ?

Côté look, le diable se cache dans les détails : coupe de cheveux, chaussures… ou col de chemise. “Pour les députés du RN, porter une cravate signifie certainement qu’ils aspirent à la respectabilité. Alors que les Insoumis véhiculent le message inverse en s’affranchissant d’un dress code classiquedit Benjamin Simmenauer. “ La notion d’identité collective s’affirme à travers un certain type de vêtement», raconte le sociologue de la mode Frédéric Godart. “Cet effet de groupe montre leur présence et qu’historiquement ils sont plus importants dans la congrégation“, il ajoute.

See also  Élisabeth Borne annonce la création d'une commission institutionnelle transpartisane

Selon le professeur à l’Institut Français de la Mode, la cravate “une connotation doublement conservatrice : tant au niveau du rapport à la société qu’au niveau du genre“. En plus, ça peut avoir une image dépassée, comme l’indique le sociologue qui nous assure que la cravate est blanche”perte rapide de vitesse. Des entreprises de différentes industries la quittent progressivement, comme la Silicon Valley. Par exemple, Jeff Bezos ne porte pas de cravate“.

VOIR ÉGALEMENT – LFI, LR, RN… : qui sont les chefs des groupes parlementaires à l’Assemblée nationale ?

scandales médiatiques

Qu’il existe ou non, le port de la cravate fait constamment débat. “Emmanuel Macron porte tout le temps la cravate, ce dont on l’accuse. Mais dès qu’il en porte un autre, ça sera aussi commenté», prédit Frédéric Godart Continuer : Rappelez-vous la photo où il portait un sweat-shirt où on lui disait qu’il ressemblait au président ukrainien Volodymyr Zelenskyy“.

Au-delà de cet accessoire, les vêtements portés par les hommes – et les femmes – politiciens ont souvent fait l’objet de scandales médiatiques. En 2012, la députée Cécile Duflot, alors ministre du Logement, a été huée et huée dans l’hémicycle pour avoir porté une robe à fleurs. Ce dernier a ensuite été présenté dans le cadre d’une exposition intitulée « Tenue correcte exigée si le vêtement fait scandale », 2016 à Paris. “Les femmes ont gagné en liberté ces dernières années, notamment grâce à cet épisode‘ explique le sociologue. “Les députés ont changé d’avis“, il ajoute.

Les politiciens aiment faire passer des messages à travers leurs vêtements. “Angela Merkel a beaucoup joué avec les couleurs. Les significations ne sont pas faciles à interpréter, mais elles sont réelles” dit Frédéric Godart. Une arme politique qui peut parfois se retourner contre son porteur. “L’affaire du costume François Fillon en 2017 prouve que la symbolique d’un vêtement peut faire tomber un homme politique‘ se souvient-il.


VOIR ÉGALEMENT – Daniel Bilalian : “La cravate est excellente !”

Leave a Comment