Bruno Le Maire estime que la renationalisation d’EDF sur les questions énergétiques “offre toutes les chances d’être indépendant”.

“La nationalisation d’EDF nous donne toutes les chances d’être indépendants” sur les questions énergétiques, estime Bruno Le Maire

Le ministre de l’Economie a également été interrogé ce matin sur Europe 1 au sujet de la renationalisation d’EDF, annoncée par Elisabeth Borne dans son discours d’ouverture d’hier. Il a défendu un choix “nécessaire” et “stratégiquement” prétendre que “La nationalisation d’EDF nous donne toutes les chances d’être indépendants énergétiquement dans les années à venir.”

“Nous prenons cette décision car je crois fermement en l’avenir d’EDF.”argumenta-t-il avant de déclarer :

Pourquoi faisons-nous cela? Tout simplement parce que l’indépendance énergétique n’a pas de prix et que la guerre en Ukraine nous a tous montré que dépendre du gaz et du pétrole russes est la pire idée que l’on puisse avoir et qu’il faut donc être autosuffisant dans sa production d’énergie.

Selon lui, le parcours pour l’entreprise est celui d’Emmanuel Macron pendant “de son discours de Belfort”. « La future feuille de route de la direction d’EDF, c’est de produire plus parce qu’aujourd’hui vous avez un certain nombre de réacteurs qui sont à l’arrêt. Nous devons produire plus dès que possible. Elle construit six nouveaux réacteurs nucléaires et poursuit son engagement envers les énergies renouvelables.il expliqua.

Le ministre a répondu à ceux qui dénonçaient le démembrement d’EDF « qu’il faut une réforme d’EDF, une transformation d’EDF pour rendre EDF plus efficace. EDF est également soumis à des coûts de production et à des aspects économiques qu’il doit prendre en compte. Mais nous en parlerons avec les responsables syndicaux, avec la direction, bien sûr avec la Commission européenne. Nous aurons le temps de le faire calmement..

Le ministère des Affaires économiques venait d’annoncer l’ouverture ” à présent ” du processus de succession du PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy (dont le mandat devrait prendre fin en mars 2023). “rapidement” Afin de mettre en œuvre la renationalisation souhaitée par le gouvernement de l’entreprise énergétique, M. Le Maire a commenté ce départ prématuré : « Je tiens à remercier Jean-Bernard Lévy pour son travail à la tête d’EDF. C’est une décision commune, mais nous écrivons une nouvelle page de l’histoire de ce grand service public. “Ce n’est pas une sanction”il voulait se calmer.

See also  Une voiture dévale la pente du lac des Bariousses à Treignac (Corrèze) : un mort et trois blessés dont deux enfants

Le prochain PDG « Il faut que ce soit quelqu’un qui sache gérer les grands programmes de l’industrie car c’est probablement l’un des plus grands défis d’EDF. Et puis, pour reprendre un mot qui nous tient à cœur aujourd’hui, qui a le sens du compromis ? Avec les syndicats, avec la Commission européenne. Pour transformer cette entreprise, nous devons tous trouver un compromis..

Leave a Comment

x