Bruno Le Maire annonce une série de mesures pour soutenir le BTP

En particulier, les entreprises peuvent réviser les prix sur les marchés publics actuels en cas d’explosion des prix des matières ou de l’énergie.

La raréfaction des matériaux et la hausse des coûts qui en découle semblent avoir convaincu Bercy de l’urgence d’aider le secteur de la construction. Le gouvernement avait convoqué des réunions pour répondre aux préoccupations des professionnels du secteur. Des mesures pour faire face à l’urgence ont été prises jeudi. Huit des treize mesures annoncées traitent effectivement de ce problème spécifique.

Premièrement, un dispositif pour renforcer la trésorerie des entreprises en relevant les seuils minimaux d’avances dans tous les marchés publics, en améliorant le phasage du remboursement de ces avances ou en publiant un guide des bonnes pratiques sur les pénalités de retard afin qu’elles ne soient pas mises en cause les blocages actuels.

Ensuite, Bercy veut améliorer la prévisibilité des prix sur les marchés publics et privés. Une circulaire détaillera prochainement comment il est possible de réviser les prix sur les marchés publics actuels pour tenir compte des surcoûts liés aux pénuries de matières. En outre, le médiateur des entreprises est chargé d’améliorer la prévisibilité des prix des matières premières.

Le dernier paquet de mesures pour faire face à la crise concerne la simplification des marchés publics. Ils évoquent notamment le maintien du seuil de 100.000 euros, qui permet de conclure des contrats de gré à gré sans avoir à passer par des appels d’offres. Bercy prône également des inspections plus ciblées et mieux coordonnées sur les chantiers pour lutter contre le travail illégal.

Les cinq dernières mesures concernent les changements écologiques. L’objectif est d’accélérer cela en lançant une concertation pour créer un « score CO2 » des matériaux et en renforçant l’offre globale de rénovation. Puis en simplifiant la mise en œuvre de certains engagements environnementaux qui pèsent sur les entreprises. Cela concerne principalement la “Responsabilité Elargie des Producteurs” (REP) qui sera mise en place l’année prochaine.

VOIR ÉGALEMENT – Super bénéfices : Elisabeth Borne veut “les entreprises qui n’ont pas à augmenter leurs prix, ne les augmentent pas”

Leave a Comment