Aveyron : le couteau Laguiole tombe entre les mains des couteliers de Thiers !

l’essentiel
L’Institut National de la Propriété Industrielle a attribué hier l’indication géographique du couteau Laguiole aux archives conservées par l’Association Thiers.

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe à Laguiole hier. L’indication géographique du couteau Laguiole a été attribuée à l’association Couteau Laguiole Aubrac Auvergne, parrainée par les couteliers de Thiers au détriment des couteaux Laguiole. “Je suis surpris. J’ai pensé à l’Institut National de la Propriété Industrielle (Inpi) aurait ajourné la demande d’autorisation auprès de l’Association de Thiers, comme il aurait ajourné la demande d’autorisation auprès de l’Association des Fabricants de Couteaux Laguiole de l’Aveyron”. Los Vincent Alazard, maire de Laguiole.

A lire aussi :
Le couteau Laguiole se voit enfin attribuer une indication géographique… mais pas que pour les artisans de l’Aveyron

Un marteau

Ce feu vert est donné au voisin de Thiers “un tube”, pour Honoré Durand, Président de l’Association des Fabricants de Couteaux Laguiole de l’Aveyron. “C’est catastrophique, nous n’existons pas pour l’inpi. Cette décision d’attribuer l’indication géographique du couteau Laguiole à Thiers n’a ni tête ni queue. Une telle validation montre que l’Inpi n’a pas fait son travail, puisqu’il ne s’agit plus d’une indication géographique mais d’une indication commerciale, trompant le consommateur sur la transparence et l’origine du produit.

Pour rappel, l’Association des Fabricants du Couteau Laguiole de l’Aveyron a déposé sa demande d’Indication Géographique (IG) auprès de l’Inpi début 2021. Cette demande comportait un cahier des charges ne concernant que le canif Laguiole pour la zone géographique du Nord Aveyron. A l’issue de l’enquête publique, l’Inpi a rejeté la demande. L’association des fabricants du couteau Laguiole de l’Aveyron fait alors appel.

En attendant, les Thiernois ont de leur côté déposé une demande d’agrément pour le couteau Laguiole en début d’année. Leur cahier des charges couvre trois types de couteaux : pliants, de table et de sommelier dans un territoire qui s’étend jusqu’à l’Aveyron, mais aussi au Puy-de-Dôme, au Cantal, à la Loire et à l’Allier.

Dans son annonce officielle, l’Inpi rappelle qu’il s’agit d’une indication géographique artisanal et industriel est une marque officielle de qualité et d’origine, assurant aux consommateurs l’authenticité des produits qu’ils achètent. Il permet aux artisans et aux entreprises d’améliorer leurs produits et de protéger leur savoir-faire de la concurrence déloyale et de la contrefaçon. Il permet également aux collectivités locales de valoriser les savoir-faire territoriaux “. C’est justement là que le bât blesse pour l’Association des industriels de l’Aveyronnais, qui n’y voit qu’un délire de géographie et le nom de Laguiole. La loi prévoit qu’une demande doit être introduite auprès de la commune, en l’occurrence la commune de Laguiole, pour l’octroi d’une indication géographique afin de s’approprier son nom. L’INPI est au-dessus des lois Honoré Durand poursuit. Cette annonce est en effet une nouvelle embûche pour la commune de Laguiole, qui est en proie à des procédures judiciaires depuis plus d’une décennie pour retrouver l’usage de son nom à des fins commerciales. Je fais un parallèle très fort entre l’affaire que nous avons eue contre l’homme d’affaires Gilbert Szajner pendant vingt ans et qui est toujours en cours (lire ailleurs) et maintenant le territoire de Thiers, qui à son tour prend le nom de Laguiole Vincent se confie à Alazard, qui y voit un autre coup de poignard dans le dos et s’interroge comment une structure ne peut pas prendre en compte l’espace rural ? Une fois de plus on nous lâche “.

Procédure contre l’Inpi

En tout cas, le dossier de l’association des fabricants aveyronnais du couteau Laguiole n’est pas clos. “Nous allons déménager. Il faut savoir qu’il y a six procès en cours contre l’Inpi de la Confédération française des indications géographiques industrielles et artisanales.”révèle Honoré Durand, également vice-président de cette association fondée en 2015.

Parallèlement, l’Indication Géographique (IG) du couteau Laguiole, attribuée hier à l’association Thiers, représente la quatorzième IG de France.

Côté Laguiole, après que le panneau d’entrée de Laguiole (19 septembre 2012, ndlr) ait été symboliquement démonté il y a près de dix ans, il peut désormais être posé à l’entrée de Thiers…

Le nom de Laguiole en arrière-plan

Cette défaite de l’Association des Producteurs de Laguiole de l’Aveyron touche également la commune de Laguiole, qui se bat pour retrouver l’usage de son nom. En effet, il y a trente ans, Gilbert Szajner dépose la marque Laguiole qu’il développe pour tous types de produits. Si la communauté gagne la nullité de quarante marques, les quatre marques historiques restent entre les mains du commerçant. La bataille juridique continue, mais l’annonce hier de l’homologation par Thiers du couteau Laguiole ne contribuera pas à la victoire.

Leave a Comment