Après les excuses de Caroline Cayeux, “c’est clair maintenant”, assure Borne

POLITIQUE – En marge d’un déplacement dans le Calvados ce vendredi 15 juillet, la première ministre Elisabeth Borne a tenté de mettre fin à la polémique autour des déclarations de Caroline Cayeux. La ministre des Collectivités territoriales est responsable de ses propos de 2013 sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe.

“Caroline Cayeux a fait des commentaires il y a quelques années qui étaient bien sûr choquants”, a déclaré Borne. Quand elle a essayé de s’expliquer, elle a évidemment fait des remarques gênantes.

Pour le chef du gouvernement, l’ancien maire de Beauvais (Oise) “a eu l’occasion de s’expliquer dans une interview [au Parisien] présenter ses excuses à ceux qui ont pu être offensés, réitérer qu’elle partage pleinement les valeurs progressistes que représente le Président, que je représente et que mon gouvernement représente et qu’elle sera très vigilante à l’avenir, quant au soutien, que peut être donnée à toutes les associations luttant contre les discriminations et notamment contre l’homophobie ».

Je pense que les choses sont claires maintenant et Caroline Cayeux, comme le reste du gouvernement, travaille dur et concentrée sur sa mission”, a conclu Elisabeth Borne.

Caroline Cayeux, visée par une plainte

Dans l’interview publiée dans Le Parisien Jeudi soir, Caroline Cayeux a confié qu’elle “comprenait” que les “remarques stupides et maladroites” qu’elle tenait en 2013 “avaient pu faire autant de mal”. “Je tiens à vous présenter à nouveau mes sincères excuses car elles ne reflètent en rien ma pensée”, a ajouté l’ancien maire de Beauvais.

Mardi, le Sénat public a demandé à la ministre si elle maintenait les anciennes déclarations de 2013 “sur le mariage pour tous et l’adoption pour les couples de même sexe, qui sont décrites comme un caprice et une réforme de la conception contre nature”. La ministre a d’abord dit qu’elle allait “évidemment [ses] “J’ai toujours dit que si la loi passait, je l’appliquerais”, a-t-elle ajouté, avant de dire : “J’ai beaucoup d’amis parmi ces gens-là. Honnêtement, c’est un mauvais test qu’on me donne”. en train d’être fait, et cela m’a beaucoup bouleversé.

Plusieurs associations de lutte contre l’homophobie ont annoncé mercredi avoir porté plainte à Paris contre Caroline Cayeux, qui a indiqué que la ministre avait “écrit une lettre d’excuses”. “Je veux qu’ils sachent qu’ils m’auront toujours à leurs côtés dans leur lutte contre la discrimination et pour l’égalité”, a-t-elle déclaré.

l’indignation de la majorité

Les propos d’Elisabeth Borne suffiront-ils à apaiser la polémique ? Les déclarations de Caroline Cayeux ont même provoqué l’indignation de la majorité et de ses collègues du gouvernement : le ministre des Transports Clément Beaune a donc jugé “extrêmement blessants” les propos de l’ancienne élue LR, alors qu’en interne sa démission est réclamée. Selon un conseiller de Matignon à franceinfo, une dizaine de ministres actuels sont “indignés” en faveur d’un tribun à libérer pour demander son expulsion du gouvernement.

Sur France Inter ce vendredi, Marlène Schiappa a estimé que “c’est aux personnes concernées de dire si elles acceptent les excuses de Caroline Cayeux”. Elle a encouragé cette dernière à passer “des paroles aux actes”, utilisant son statut de ministre pour soutenir des actions en faveur de la communauté LGBT.

À voir également sur Le HuffPost : Caroline Cayeux, de sénatrice anti-mariage pour tous à ministre sur la sellette

Leave a Comment