A Nantes, la police mène une opération de grande envergure au point de vente de la rue Watteau

Ce matin, vendredi 23 septembre, vers 7h30, des agents de la sécurité publique ont occupé la cage d’escalier du 38 rue Watteau dans le quartier des Dervallières à Nantes. C’est l’un des points commerciaux les plus importants de la ville et il est régulièrement pilonné par des coups de feu. Avec des blessures par balle.

Le périmètre est sécurisé par des CRS et des unités de sécurité publique. Plusieurs perquisitions sont en cours et des chiens spécialisés dans la recherche d’armes et de stupéfiants sont présents.

“On préfère voir les policiers ici que les autres dans la salle”

Les mères et leurs enfants marchant vers l’école rencontrent des hommes armés et des véhicules de police. « Nous préférons voir les policiers ici que les autres dans le hall. Dimanche, mon fils a vu l’arme. Ces jeunes que nous ne connaissons pas ont braqué leurs armes sur nous.”dit un homme de 38 ans.

La police a bouclé le périmètre, rue Watteau, à Nantes | FRANCK DUBRAY/OUEST FRANCE

Depuis début septembre, le 38 rue Watteau était toujours en discussion avec des coups de feu à proximité, la saisie d’une arme de guerre guettant. Le lundi 19 septembre, un homme de 22 ans a été retrouvé dans un appartement après avoir subi de multiples coups de couteau et avoir été brutalement battu. Quelques heures plus tôt, des coups de feu avaient été tirés sur la porte du hall à la même adresse. Dix-huit cas ont été retrouvés sur place au « 38 » le même jour.

L’arrestation du “roi” des Dervallières

Après l’arrestation du “roi” des Dervallières, Bilal Benyoucef, 34 ans, le chef de 38 ans, police et parquet craignaient une guerre de succession. Apparemment, elle s’est fiancée cet été.

A lire aussi : nantais Aux Dervalières, une balle dans une cuisse, une autre dans un micro-onde

Le 12 juillet, vers 22h30, un homme de 19 ans est touché au bras gauche : la police le découvre rue Louis-Le-Nain. Cet événement s’est produit moins de quatre semaines après l’arrestation du “Boss of 38”. “ La nature a horreur du vide.un officier a rappelé.

Leave a Comment