24 Heures du Mans – Après cinq heures de course, les Toyota sont de solides leaders à la tombée de la nuit

Les Toyota sont entrées dans la nuit des 24 Heures du Mans samedi soir en tête, sans donner l’impression de se mettre en danger sur le Circuit de la Sarthe. A 22 heures, soit après six heures de course, les GR010 japonaises de la catégorie reine, les hypercars, ont encore un net avantage de vitesse sur la Glickenhaus américaine et l’Alpine tricolore.

Après trois changements de position, le n°7 de tête compte huit secondes d’avance sur le n°8. A 16h45, le n°8 Sébastien Buemi, qui était en tête depuis le départ, abandonne dans un premier temps sa position à 4 : 00 h 00 sous un soleil radieux , sortant des stands 45 minutes plus tard derrière son rival piloté par Mike Conway . Le Suisse, piégé par le Néo-Zélandais, s’est peut-être montré trop agressif avec ses pneumatiques.

24 Heures du Mans

La Toyota n°8 est en tête après quatre heures après avoir poussé la n°7 dans une erreur

IL Y A 3 HEURES

Suivez les 24 Heures du Mans en direct sur Eurosport

Changement de tête après 45 minutes : La Toyota n°7 dépasse la n°8

L’Alpine très attardée

Après que le Britannique et le Suisse aient chacun effectué leur triple relais, leurs coéquipiers Jose Maria Lopez et Brendon Hartley ont échangé leurs places trois heures plus tard. Sous pression, l’Argentin cède la place au Néo-Zélandais en tranchant les graviers du virage Mulsanne.

Enfin, les deux équipages avec leurs pilotes japonais Ryo Hirakawa et Kamui Kobayashi ont une nouvelle fois bouleversé la course lorsque le premier, qui a rejoint l’équipe cette année, a dû s’incliner devant son compatriote expérimenté à 9 heures au tour 85 : 15e chrono.

Mano a Mano éblouissant : Vaxivière double le Glickenhaus dans les Porsche-Esses !

Derrière se trouvait la Glickenhaus #708 de Luis Felipe Derani, 2’43” à la troisième place, devant la voiture sœur #709 de l’Australien Ryan Briscoe, à 50″ derrière, tandis que l’Alpine #36, troisième en 2021, a perdu pied à la quatrième heure de course et a chuté retour à la 28e place, sept tours plus tard, en raison d’un problème d’embrayage puis d’un problème de bobine. Un fait inhabituel pour la voiture française si fiable depuis un an et demi. Dans la catégorie LMP2, la lutte s’est poursuivie au vu de ses promesses, avec la Jota n°38 en tête du peloton des 27 machines, devant la Prema n°9 et la Jota n°28.

Kristensen : “On ne voit pas grand-chose à Mulsanne, on est presque aveuglé”

24 Heures du Mans

Mano a Mano éblouissant : Vaxivière double le Glickenhaus dans les Porsche-Esses !

IL Y A 3 HEURES

24 Heures du Mans

Rodéo off-road plein gaz : coup de chaud pour la Ferrari N°57 au Tertre Rouge

IL Y A 4 HEURES

Leave a Comment