133.346 nouveaux cas en 24h, 42 décès dans les hôpitaux français

MISE À JOUR SUR LA SITUATION – Nouvelles mesures, nouvelles évaluations et faits saillants : Le figaro fait le point sur les derniers développements de la pandémie de Covid-19.

La barre des 2 millions de tests en une semaine a de nouveau été dépassée en France, estime le président du Conseil scientifique France “devrait tenir” Au vu de la septième vague grâce aux vaccinations, l’OMS s’attend à ce qu’elle soit d’autant plus alarmiste “hauts niveaux” de Covid cet été en Europe… Le figaro fait le point sur les dernières informations sur le Covid-19 ce jeudi 30 juin.

15 836 patients hospitalisés en France

En France, la pression sur les hôpitaux augmente à nouveau. 15 836 patients touchés par le Covid ont été hospitalisés jeudi, contre 15 690 la veille. Parmi eux, 931 seront admis en réanimation contre 914 la veille. 105 personnes ont été admises aux soins intensifs au cours des dernières 24 heures. Il y a également eu 42 décès dans les hôpitaux français ce jeudi.

133 346 nouvelles infections ont également été détectées au cours des dernières 24 heures, contre 124 724 mercredi. Le taux de positivité du test est de 28,9 % et le taux d’incidence est de 742.

L’OMS s’attend à des “niveaux élevés” de Covid-19 en Europe cet été

“Alors que les pays d’Europe ont levé les mesures sociales existantes, le virus circulera à des niveaux élevés cet été.”a déclaré le directeur de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Europe, Hans Kluge. « Le virus ne disparaîtra pas simplement parce que les pays cessent de le surveiller. Il continue de contaminer, il continue de changer et il tue toujours., a-t-il déclaré dans une déclaration écrite à l’AFP. Poussé par la sous-variante Omicron BA.5, le nombre de cas dans les cinquante pays de la zone OMS Europe a approché les 500 000 quotidiennement cette semaine, alors qu’à fin mai il tournait autour de 150 000 par jour d’organisation.

Après être resté à environ 4 000 à 5 000 décès par jour pendant la majeure partie de l’hiver, le nombre de morts reste actuellement à un niveau bas d’environ 500, le niveau de l’été 2020. Les pays européens connaissent une augmentation des cas, notamment le Portugal, le Luxembourg, la France, la Grèce et Chypre, l’Allemagne et l’Autriche sont actuellement en tête avec l’incidence la plus élevée. L’OMS exhorte les Européens à continuer de s’isoler s’ils présentent des symptômes respiratoires, à vérifier que leurs vaccinations sont à jour et à porter un masque dans les endroits surpeuplés.

” VOIR ÉGALEMENT – Covid-19 : “Il faut être prudent, le virus continue de circuler”, prévient Thierry Breton

Delfraissy pense que la France “tiendra”

La septième vague de Covid-19 ne devrait pas “Ne gâche pas l’été”mais le système de santé pourrait être à nouveau sous pression vers la fin juillet, a déclaré jeudi le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy sur RTL. “Ça ne gâchera pas l’été parce qu’on est vaccinés”il a dit. “Je crois que nous tiendrons à condition de reprendre la vaccination des personnes âgées et de revenir sur un certain nombre de recommandations pour limiter les contaminations.”cependant, a ajouté le président du Conseil scientifique.

Un quart des personnes éligibles ont reçu leur deuxième piqûre de rappel Covid, tranche “clairement insuffisant”, selon le gouvernement. Pour Jean François Delfraissy, “Le gouvernement a eu raison de ne pas le rendre obligatoire car dans cette crise il faut être évolutif.” “Où est la difficulté pour cet été qu’on ait un coup de pouce avec la nouvelle variante (BA.5) – et on compte dessus 1500 admissions quotidiennes à l’hôpital en une semaine – donc comme en mars, les soins sont plus faibles”cependant, a-t-il noté.

” VOIR ÉGALEMENT – Covid-19 : le professeur Delfraissy salue la décision du gouvernement de ne pas réintroduire l’obligation du masque

La barre des 2 millions de tests en une semaine a de nouveau été dépassée

Le nombre de tests a “encore” dépassé la barre des deux millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, qui illustrent l’accélération de la septième vague de l’épidémie de Covid. Avec plus de 2,1 millions de tests PCR et antigéniques validés entre le 20 et le 26 juin, contre plus de 1,6 million la semaine précédente, “L’augmentation du nombre de tests s’accentue”, donne le sens des statistiques (Drees) dans un communiqué. Le nombre de tests, qui était tombé à un peu plus d’un million fin mai, n’a cessé d’augmenter depuis, à un rythme un peu plus rapide chaque semaine. Quand le nombre de tests augmente “pour tous les âges”il reste beaucoup plus prononcé chez les moins de 16 ans (+49%).

” VOIR ÉGALEMENT – Septième vague de Covid-19 : Elisabeth Borne appelle préfets et directeurs d’ARS à Matignon

Les commerçants fermés pendant le confinement ont dû payer leurs loyers

La Cour de cassation a rejeté jeudi les recours de plusieurs commerçants qui avaient dû fermer pendant le confinement ordonné au printemps 2020 pour contenir la pandémie de Covid 19 et réclamé une remise sur leurs loyers. Dans trois arrêts, la Cour suprême de justice a condamné ces commerçants à payer leurs loyers impayés pendant les périodes de fermeture des commerces non essentiels.

Elle juge que l’interdiction de sortir de chez soi, à quelques exceptions près, a été mise en place pour freiner la propagation du Covid, “mesure générale et temporaire”, n’est pas imputable aux propriétaires et n’a pas privé durablement les commerçants de l’usage de leurs locaux. Cette décision aura des conséquences importantes : devant les juridictions françaises, de nombreux litiges entre commerçants et leurs propriétaires ont été suspendus jusqu’à la jurisprudence de la Cour de justice.

Les États-Unis demandent des rappels de vaccins ciblant des sous-variantes d’Omicron

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a déclaré jeudi aux fabricants de vaccins que les injections de rappel d’automne et d’hiver devraient inclure des éléments ciblant spécifiquement les sous-variantes BA.4 et BA.5 d’Omicron. Un panel d’experts invités par la FDA à commenter la question s’était prononcé mardi en faveur de rappels contre Omicron, la plupart des scientifiques estimant que les dernières souches devraient être ciblées pour éviter que les anti-vaccins – Covid – ne soient rendus obsolètes par le évolution rapide du virus.

BA.4 et BA.5, qui se transmettent plus facilement et échappent au système immunitaire, représentent désormais plus de 52 % des cas aux États-Unis, selon les chiffres officiels. “Nous avons conseillé aux fabricants souhaitant mettre à jour leurs vaccins Covid-19 de développer des vaccins modifiés contenant une protéine ‘spike’ d’Omicron BA.4/5 à la composition actuelle du vaccin pour créer un vaccin à deux composants (bivalent) pour créer des rappels”, a déclaré la FDA dans un communiqué. Ces vaccins doivent également cibler la souche parentale de Covid-19 pour augmenter la réponse immunitaire.

” VOIR ÉGALEMENT – Covid-19 : l’épidémie touche-t-elle à sa fin ?

Leave a Comment